5 Astuces pour des soupes maison vraiment bonnes

Je ne suis sans doute pas la seule, à cette époque de l’année, à ne vouloir rien tant qu’un bol de quelque chose de chaud et réconfortant et plein de bonnes choses. Mais comme vous vous en êtes peut-être déjà aperçu à vos dépens, de bonnes intentions ne suffisent pas toujours à obtenir quelque chose de vraiment bon.

Pour commencer, je vous renvoie à mon billet sur la soupe à tout, une sorte de guide ultime de la soupe qui vous explique en détail comment improviser avec ce que vous avez sous la main, sans toutefois que le résultat soit marron et flotteux avec des fils qui vous restent coincés entre les dents.

Et pour ceux qui maîtrisent les bases, je vous propose ces 5 astuces qui font la différence entre la soupe de base et celle qui fera frétiller votre cuillère d’excitation.

Suivez les saisons

Pour l’empreinte carbone, l’adéquation avec la météo et le respect des traditions, mais aussi et surtout parce que les légumes de saison ont infiniment plus de goût, et que si vous voulez une soupe qui scintille de saveur, il n’y a pas mieux.

Par chance, les légumes d’hiver ne demandent que ça, avec leur richesse en amidon et leurs notes un peu subtilement sucrées. Vous ne vous souvenez plus bien de ce qui est en saison quand ? J’ai préparé un calendrier des fruits et des légumes rien que pour vous.

Veloutée ou avec morceaux ?

Ce choix détermine la découpe des légumes et l’ordre dans lequel vous les ajouterez : si vous voulez garder des morceaux comme pour cette soupe à la courge, il faudra prévoir des morceaux de forme et de taille harmonieuses, et être vigilant pour que chacun soit cuit le temps adapté. Et pour un velouté vraiment lisse avec une texture légère et presque mousseuse comme on vous sert au restaurant, rien ne vaut un blender de haute performance, comme celui-ci que j’utilise. Un mixeur-plongeur fait l’affaire bien sûr, mais ce n’est vraiment pas le même rendu.

Jouez avec les épices et les herbes

Les soupes sont l’occasion rêvée de faire briller les épices qui s’ennuient dans votre placard. C’est difficile de faire un accord vraiment raté entre des légumes et des épices, donc c’est le moment de les apprivoiser, que vous optiez pour un accord agrumes et épices ou un mélange ayurvedique de cumin, coriandre, curcuma, et gingembre.

Bien sûr, il n’y a pas de honte à s’en tenir au sel et au poivre (et parfois on n’a besoin de rien d’autre) mais on peut aussi laisser parler son audace.

Oui à l’interactivité

J’adore les plats qui font participer le public, que ce soit en leur faisant verser un filet d’huile ou de crème, saupoudrer quelque chose de croustillant, ou ajouter un condiment. C’est cette dernière approche qui est à l’oeuvre dans mon velouté de pâtisson au pesto : on pose un petit pot de pesto sur la table et chacun en ajoute une cuillerée dans son bol pour en garder toute la fraîcheur.

Et pour rendre une simple soupe plus festive, il suffit de la proposer avec plusieurs petites coupelles contenant diverses garnitures : de la chapelure d’amande, des pois chiches croustillants, des croûtons maison, des amandes épicées, un granola salé

Du crémeux sans crème

Si vous avez envie d’une consistance crémeuse sans forcément y mettre de la crème (pour changer ou pour éviter les produits laitiers), vous pouvez utiliser du lait de coco, qui rend les soupes soyeuses, ou préparer une rapide une crème de cajou à verser dans les bols (en plus c’est joli).

On peut aussi utiliser de la poudre d’amande ou un beurre d’oléagineux pour donner du velouté.

Participez à la conversation !

Quelle est votre soupe préférée ces derniers temps ? Avez-vous d’autres conseils et astuces à partager ?

  • Punky Brewster

    Je voudrais souligner le rôle primordial de l’interactivité chez les mangeurs de soupe de moins de sept ans. Tes croûtons maison, pois chiches et amandes (pas trop épicées) ont eu un succès fou chez nous, et, pour les soirs où on n’a pas eu le temps de préparer ces petits trucs délicieux en plus mais qu’il faut quand même convaincre les récalcitrants de la soupe, je conseille les perles de potage à l’épeautre vendues en magasin bio !
    Merci pour ce billet, j’ai justement planifié ton velouté de topi au bacon pour dimanche prochain 🙂
    J’avais repéré les assiettes dans ton article sur les fêtes, mais je n’avais pas pris le temps de te dire que j’aime bien ces assiettes émaillées. Ou pas émaillées, mais enfin tu vois quoi, celles dans lesquelles tu sers le velouté de topi, tu vois le bord ? J’aime bien ☺
    Et le bol de soupe de courge musquée avec morceaux aussi…

    • Merci beaucoup ! L’assiette « émaillée » je ne me souviens même plus d’où elle vient, je n’en ai qu’une, achetée il y a des années pour faire des photos. J’ai beaucoup beaucoup dégraissé ma collec de vaisselle de stylisme, mais celle-là survit à toutes les campagnes de minimalisation, je l’aime trop.

      Quant au bol de la soupe de courge musquée, lui et son frère jumeau viennent de Kappabashi à Tokyo, le quartier des boutiques de vaisselle et d’ustensiles pour les pros. Inutile de dire qu’ils ont une place à vie dans mes placards. 😉

  • Palmira

    Et bien moi je l’avais zappé le velouté topi bacon et c’est bien dommage. ouf c’est réparé! A la maison les petits extra c’est souvent la clef du succès avec des morceaux en plus dans la soupe! Et là le granola salé c’est magique!!
    Super billet, inspirant et réchauffant en plus!

    • Punky Brewster

      Ah oui c’est vrai, le granola salé de Clotilde, comment j’ai pu oublier ça ???
      Une des meilleures gourmandises au monde, non ?

    • Ah mais oui, il faut que j’ajoute le granola salé dans les suggestions, merci !

      • Palmira

        J’ai même eu un moment de doute car il me semblait bien que tu en avais publié un!!

  • Ma mère a fait une soupe de châtaignes avec des échalotes pendant les fêtes, tout le monde en a repris 2 fois tellement c’était bon ! Très velouté et très doux… Et c’est plus que de saison 🙂 Il faut que je lui demande la recette exacte pour en refaire.
    J’adore l’idée de la crème de cajou à ajouter… des fois j’ajoute une cuillère à soupe de purée d’amandes à une soupe de légume toute bête, c’est tellement bon…

    • Miam ! J’adore les châtaignes dans la soupe ! Pour mon goût à moi, je trouve qu’il faut trancher avec quelque chose de moins doux, pour éviter le côté doucereux. Le céleri-rave marche bien pour ça, par exemple, avec son côté subtilement anisé. Et en tout état de cause, une pointe d’acidité à un moment ou un autre — quelques gouttes de jus de citron, du verjus, un peu de vinaigre balsamique…

  • Frédérique

    Fantastique ton blender, il fait vraiment envie..Merci Clotilde, je pense que le bocal de châtaignes va très bien se marier avec mon céleri-rave, super idée, d’habitude, je l’associe à de la poire; peut-être bien qu’avec un peu de jambon cru grillé…humm

  • Axlbr

    De mon coté, j’ajoute parfois un filet d’huile (olive ou sésame selon les légumes utilisés) après avoir servi la soupe dans les bols. Et quand cela s’y prête quelques feuilles de coriandre (parce que j’adore la coriandre…)

    • J’aprouve ! En fait je trouve que tout est meilleur avec de la coriandre. 🙂

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]