Soupe de lentilles roses réconfortante Recette

Soupe de lentilles corail

Les jours raccourcissent, le froid s’installe et le rhume aussi : c’est le moment de s’offrir un bon bol bien chaud plein d’ingrédients boosters d’immunité, et c’est précisément la mission que se donne cette soupe.

La recette est tirée de l’exemplaire que j’ai reçu de My New Roots, le livre de Sarah Britton qui ne sortira qu’au printemps, mais il se trouve qu’elle est aussi publiée sur son blog du même nom.

Ce livre est truffé de belles et bonnes idées, avec une multitude de recettes que j’ai très envie d’essayer, mais c’est celle-ci que j’ai choisie en premier : elle est très rapide à faire, ne nécessite pratiquement aucune préparation en amont, et fait appel à des ingrédients que vous êtes susceptibles d’avoir déjà sous la main au moment où vous lisez ces lignes.

Le résultat, c’est une soupe remarquablement satisfaisante qui joue sur tous les tableaux du goût — la douceur des lentilles, le boisé du cumin, l’acidité du citron, l’umami des tomates, l’ardeur du gingembre et du poivre de Cayenne — et je la vois déjà se faire une place bien au chaud dans mon répertoire hivernal.

Participez à la conversation !

Quel est le plat que vous aimez préparer une fois la bise venue, quand vous avez besoin de douceur et de réconfort ?

PS : Un curry de légumes d’hiver, des biscuits noix et chocolat, et un pickle de carottes au gingembre super facile.

Soupe de lentilles corail

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Soupe de lentilles roses réconfortante Recette

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 35 minutes

Total : 45 minutes

Pour 4 personnes.

Soupe de lentilles roses réconfortante Recette

Ingrédients

  • 1 c.s. d'huile de coco ou d'huile d'olive
  • 2 oignons émincé
  • 3 gousses d'ail hachées
  • Un morceau de gingembre frais de la taille du pouce, râpé finement (je utilise ma râpe Microplane)
  • 1 c.s. de graines de cumin
  • 1/4 c.c. de poivre de Cayenne ou de piment en poudre
  • 400 g de tomates en bocal (voir note) ou 5 grosses tomates fraîches, hachées, en saison
  • 200 g de lentilles roses (également appelées lentilles corail), rincées et trempées toute une nuit
  • 1 citron bio
  • 1 litre de bouillon, maison de préférence
  • Quelques brins de coriandre ou de persil frais
  • Sel de mer
  • Poivre noir du moulin

Instructions

  1. Faites chauffer l'huile dans une cocotte. Ajouter les oignons, l'ail et 1/4 c.c. de sel, et faites cuire quelques minutes, en remuant régulièrement, jusqu'à ce qu'ils soient souples. Ajoutez le gingembre, le cumin et le piment, remuez et laissez cuire 1 ou 2 minutes de plus, jusqu'à ce que le gingembre et le cumin libèrent leur parfum.
  2. Ajoutez les tomates et écrasez-les dans la cocotte avec une spatule. Ajoutez les lentilles, le bouillon et 1/2 c.c. de sel, et mélangez bien. Coupez quatre tranches au coeur du citron et ajoutez-les. Portez à frémissement et laissez cuire à feu doux pendant 30 minutes, jusqu'à ce que les lentilles soient bien tendres.
  3. Ajoutez un généreux filet de jus de citron, goûtez et rectifiez l'assaisonnement.
  4. Répartissez dans des bols, ajoutez un brin ou deux d'herbes fraîches, saupoudrez de poivre noir et servez.

Notes

  • J'achète mes tomates en bocal et non en boîte de conserve parce que le revêtement intérieur des conserves contient du BPA, et le caractère acide des tomates facilite son transfert dans le contenu de la boîte. A partir du 1er janvier 2015, le BPA sera interdit dans tous les contenants alimentaires, mais on en sait peu sur les nouveaux matériaux qui seront utilisés à la place, alors qu'on a tout le recul nécessaire sur le verre.
  • Si vous pouvez préparer cette soupe la veille, ou si vous avez des restes, vous constaterez qu'elle est encore meilleure le lendemain.
  • Recette (légèrement) adaptée du livre de Sarah Britton, My New Roots.

https://cnz.to/vf/recettes/soupes/soupe-de-lentilles-roses-reconfortante-recette/
  • Claude Noë Tinchon

    Je vais la tester c’est certain, elle contient tout ce que j’aime. Quand le froid arrive, je reste une grande fan de la moulinée poireaux pommes de terre, un classique dont je ne me lasse pas. J’aime aussi beaucoup les soupes repas aux accents asiatiques, je trouve qu’elles égaient notre hiver

    • C’est vrai que les soupes de type pho sont particulièrement réchauffantes, et excellentes pour l’immunité aussi !

  • Je suis une grande fan des lentilles sous toutes leurs formes! Je vais tester ta recette bien vite!

    • Tu me diras ce que tu en penses ! Elle est vraiment super rapide et pleine de saveurs.

  • J’adore les soupes de lentilles, je fais souvent des dhal (même base grosso modo que ta recette, avec du lait de coco et du curry en plus). C’est nourrissant et réconfortant ! Et qu’est ce que ça sent bon…
    La dernière fois mon mari rentrait du travail après moi, j’avais déjà commencé le dhal, il me disait que ça sentait jusque dans l’ascenseur !! Pourtant j’avais cuisiné la fenêtre entrebâillée…!
    Quand la bise arrive, je fais beaucoup beaucoup de soupes…ça réchauffe ! J’aime aussi la blanquette (de seitan, avec échalotes, carottes, pommes de terres, champignons, mijotés dans du bouillon de légumes et crème de soja à la fin!)
    Il va vraiment falloir un jour que j’investisse dans une râpe microplane… j’ajoute de plus en plus de gingembre dans ma cuisine et c’est une galère à couper finement au couteau !

    • J’adore ma râpe microplane, et j’avoue que pour le gingembre, je trouve ça assez indispensable, ça permet aussi de retirer la partie plus fibreuse et c’est vraiment rapide à l’utilisation. Par contre, attention au bout des doigts ! ^^

      Quant aux odeurs dans la cage d’escalier, j’aime bien quand Maxence rentre et me dit qu’il espérait bien que ça venait de chez nous, cette bonne odeur. 🙂

  • oh là là tes soupes de lentilles, je les adore 🙂 et avec les lentilles corail, elles ont des couleurs magnifiques !
    bien sûr je note la recette !

    • Oui, je suis assez sensible à la couleur aussi, et les lentilles roses/corail ont une façon de « tomber » à la cuisson qui donne une texture vraiment plaisante.

  • Albertine

    Cette soupe a l’air vraiment bonne d’autant que j’ai tous les ingrédients dans mon placard et qu’il fait super froid dehors. A propos d’ingrédients je vois que vous utilsez l’huile de coco, j’en ai acheté récemment après avoir lu sur des sites américains qu’en fait les huiles végétales chauffées étaient néfastes et qu’il valait mieux utiliser de l’huile de coco qui bien que pleine d’acides gras saturés serait moins nocive… Curieusement je n’ai rien trouvé sur les sites français à ce sujet et il ne semble pas y avoir de débat chez nous. Du coup j’ai laissé cette huile de coco un peu de côté pour l’instant….qu’en pensez vous, l’utilisez vous régulièrement?

  • Cassoco

    Aussitôt lue, aussitôt réalisée ….et dégustée, parce que c’était tellement tentant que nous n’avons pas su résister et attendre demain 😉
    Bon en même temps, je m’en doutais un peu, et avais doublé les doses, donc je vais pouvoir tester la version du lendemain, et la version après congélation.

    Nous nous sommes régalés de cette sublime explosion de saveurs (toutes celles que nous aimons et dont nous ne nous lassons pas) …et les voisins de son odeur !

  • de Laurens

    Sans conteste , quand la bise souffle comme ce matin , mon adn vietnamien se réveille : un phô au poulet dans un bouillon merveilleusement infusé de badiane, cannelle et gingembre , sans oublier la cuillère de riz au dernier moment , souvenir de mes années thaïlandaises .

    Merci Clotilde pour ces belles inspirations ! l’huile de coco est ‘une telle subtilité !

    • Miam, ton phô fait bien envie ! Tu livres ? 😉

      • de Laurens

        Hello ! le voici après 8 jours de retard , sorry, mais la semaine a été épuisante .

        c’est une recette familiale un peu longue à réaliser mais dont je ne lasse pas . pour cela il te faudra :

        1 poulet bio ou très-bonne-qualité d’1kg ,5 environ

        1 ou 2 gros oignons blancs

        80 g environ de gingembre frais

        2 , 3 étoiles de badiane

        1 ou 2 rouleau de cannelle

        8 graines de cardamome

        quelques grains de poivre en grains

        oignons nouveaux fins , à longue tige qu’on trouve chez le chinois , type « spring onions » /coriandre

        3 c à s de bon nuoc mam , celui de Phu Quoc de préférence

        J -1

        immerger le poulet aux 3/4 dans de l’eau, avec les oignons coupés en 4 , le gingembre émincé grossièrement , les épices et le nuoc mam , voire un peu de sel .

        à ébullition, laisser pocher le poulet 1 bonne heure ( tout petits bouillons réguliers ) en couvrant à demi .

        Egoutter le poulet : une fois tiédi , l’effilocher et le réserver au frais .

        Laisser refroidir le bouillon à température ambiante puis le placer la nuit entière ,au réfrigérateur, bien couvert : le lendemain , la graisse s’est figée à la surface du bouillon , la réserver pour un usage éventuel ( voir note de fin)

        jour J :

        sortir bien à l’avance le poulet du frigidaire

        servir dans des bols à phô avec des nouilles de riz , les spring onions taillés finement , coriandre fraîche ainsi qu’une pointe de gingembre frais finement émincé

        et arroser de bouillon fumant !

        une option savoureuse découverte à Bangkok : à la place des nouilles de riz , on fait revenir légèrement du riz cuit avec la graisse du bouillon réservée au frais, pendant 3 à 4 mn et on la rajoute au bol .

        mais on peut tout aussi bien se passer de cette opération et rajouter simplement une petite louche de riz pur au bol : j’avoue qu’en fin de journée, c’est celle qui a ma préférence ….

        Voilà ! les parfums du Mékong ne s’accordent sans doute pas à l’atmosphère de Noël mais ils seront d’un puissant réconfort après les débordements de fin d’année !

        Merci encore Clothilde de nous donner l’occasion de partager nos expériences et traditions culinaires . Cette newsletter est un vrai bonheur qui me remet toujours sur les rails de la bonne humeur et de la simplicité .

        Bonne fêtes à tous et à toutes !
        Frédérique

        • Merci mille fois Frédérique, pour cette recette bien tentante, et pour les compliments qui me vont droit au coeur. Bonnes fêtes !

          • Punky Brewster

            Mille et une fois merci, Frédérique, car j’ai essayé ton phô au poulet en suivant scrupuleusement ta recette (sauf la cannelle que j’ai volontairement zappée, j’avoue, parce qu’elle n’est pas aimée chez nous), et c’est un délice !
            J’avais déjà tenté d’en faire un une fois, d’après une recette, avec du boeuf, et j’avais été déçue – même si je n’ai pas d’origines asiatiques et que je n’en ai jamais mangé, donc aucun point de comparaison dans les papilles.
            Là ton phô est (très) gingembré comme j’aime, et bien parfumé avec ces petits éclats de badiane qui restent du bouillon et qui croquent sous la dent… mmmh ! On a choisi l’option Bangkok, avec le riz cuit la veille qui revient au dernier moment dans la graisse du bouillon, c’était vraiment trop trop bon. Et, fait surprenant, le bouillon n’était pas gras du tout dans la bouche !
            J’ai ajouté du gingembre frais râpé pour mettre dans les assiettes au dernier moment (bon, en vrai, je pense qu’on peut facilement en réserver un morceau sur la quantité globale).

          • Merci Audrey pour ce retour dont tout le monde profite ! J’espère que Frédérique sera contente aussi.

  • de Laurens

    Promis Clothilde , dès lundi lorsque j’aurais moins de pression dans le boulot !
    A très vite …

  • cannelle

    Vraiment super bonne ! un régal.
    merci pour tes idées.

  • Punky Brewster

    Pardon Clotilde mais… c’est où « la note » ? De « voir note » à la suite des « 400 g de tomates en bocal » dans la liste des ingrédients ?

    • Merci beaucoup Audrey, la note avait effectivement disparu ! Je l’ai réinsérée au bas de la recette.

      • Punky Brewster

        Merci à toi Clotilde, je me doutais que c’était un truc comme ça 😉
        Je sais que Bonneterre et Prosain proposent des tomates entières pelées au jus en bocal, mais je n’en trouve pas tout le temps dans mon magasin bio…

        • J’achète les Prosain. Ça fait partie de mes basiques à toujours avoir sous la main. Tiens, je devrais faire un billet sur le sujet d’ailleurs ! Ça t’intéresserait ?

          • Punky Brewster

            A fond !

          • Punky Brewster

            Cette soupe est un pur délice, merci Clotilde !
            Non seulement réconfortante, mais bien réchauffante aussi, dans la mesure où mon barbu, influencé par ton « poivre de Cayenne » a utilisé le piment de Cayenne comme si c’était du piment d’Espelette…
            Bien (bien) relevé donc, mais super bon, vraiment.
            C’est la première fois que je ne mixe pas une soupe avec des lentilles corail dedans, et j’en suis très contente. J’ai adoré croquer les tranches de citron bien tendres qui ont cuit avec la soupe, comme un petit goût de citron confit, mmhh…

          • Ah oui, les tranches de citron, c’est ça qui fait tout ! 😉

  • Hummm, cela fait envie ces lentilles.

  • Christine

    Bonjour Clotilde, je vois que tu fais tremper les lentilles corail (dans plusieurs recettes) pourquoi ? Moi je les utilise telles quelles…

    • Je ne les fait pas toujours tremper, c’est quand j’y pense et quand je peux, c’est plus digeste. Mais dans tous les cas, je les rince toujours.

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]