Patates douces grillées, olives noires et amandes Recette

Durant mon enfance et mon adolescence, on ne mangeait absolument jamais de patates douces : elles ne figurent pas dans l’éventail classique des légumes français, et je ne crois pas en avoir même goûté avant d’aller vivre aux Etats-Unis à vingt ans. Mais je suis tombée en amour illico presto et la patate douce fait désormais partie intégrante de mon paysage légumier. La chair sucrée et les multiples possibilités de ce légume racine en font une délicieuse alternative à d’autres types de féculents — la pomme de terre ordinaire en particulier.

Sans compter que la patate douce orange (il en existe aussi des variétés blanches, moins intéressantes) est un légume souvent décrit comme un « superfood » pour ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires exceptionnelles, dues à sa teneur élevée en bêta-carotène et en vitamine A, entre autres vitamines et minéraux. Il semble qu’il ait aussi un effet stabilisateur sur la glycémie, malgré un indice glycémique médian.

Je saupoudre les patates douces d’un joli condiment très vite fait, mélange grossièrement haché d’olives noires, d’amandes grillées, d’échalote, de coriandre et de zeste de citron, qui relève le tout avec beaucoup de vivacité.

Si la cuisson à la vapeur est la meilleure façon de conserver l’intégralité de ses qualités nutritionnelles, la patate douce se prête tout aussi bien à être bouillie, rôtie ou grillée. Vous pouvez la servir en purée, en faire des soupes merveilleusement veloutées, en ajouter des cubes dans les plats de céréales et les salades-repas pour les rendre ultra satisfaisantes, ou l’écraser pour en mettre dans un gâteau.

La patate douce figure dans la liste des Clean Fifteen* mais je l’achète généralement bio, en choisissant les patates bien fermes et sans meurtrissures. On les trouve de plus en plus facilement en supermarché, bio ou conventionnel. Je les conserve dans un sachet en papier à température ambiante fraîche (jamais au réfrigérateur !) et quand je les cuisine je laisse la peau, à la fois pour les nutriments et pour permettre aux morceaux de garder leur tenue si c’est nécessaire pour le plat.

Je suis toujours surprise de voir les patates douces cuisinées avec des ingrédients sucrés en Amérique du Nord (du sirop d’érable ! des épices douces ! du sucre roux ! des mini chamallows !!) parce que je préfère de beaucoup équilibrer leur douceur naturelle avec des saveurs contrastées : du salé, de l’acide, du piquant, de l’umami… Et parce que leur chair devient très tendre lorsqu’elles sont cuites, je prends généralement soin d’ajouter un élément croquant dans la recette.

Un de mes standards les plus rapides et les plus faciles pour accomoder les patates douces consiste à les faire bouillir ou rôtir — soit entières, soit en gros cubes — pour les napper ensuite de sauce au tahini avec beaucoup d’herbes fraîchement ciselées, ou bien les servir avec le beurre au miso d’Aria Beth Sloss.

Mais aux beaux jours, lorsque j’ai accès à un barbecue — ou tout simplement à l’aide de mon fidèle Griddler — je les découpe en longs quartiers, je les pré-cuis à la vapeur, je les badigeonne d’un mélange d’huile et de jus de citron, et je les fais griller. J’adore la juxtaposition de la peau légèrement croustillante et de l’intérieur crémeux.

Je les saupoudre alors d’un joli condiment très vite fait, mélange grossièrement haché d’olives noires, d’amandes grillées, d’échalote, de coriandre et de zeste de citron qui relève le tout avec beaucoup de vivacité. C’est un plat que je sers avec autant de bonheur comme pièce maîtresse du repas, avec une salade verte, ou en accompagnement d’un poulet rôti, d’un magret de canard ou de grillades.

Participez à la conversation !

Et vous, partagez-vous mon enthousiasme pour la patate douce? Quelle est votre façon préférée de la cuisiner et de la servir ?

Patates douces grillées, olives noires et amandes

* La Clean Fifiteen est une liste des fruits et légumes les moins contaminés en agriculture conventionnelle ; la Dirty Dozen répertorie au contraire les plus contaminés, qu’il est donc fortement recommandé d’acheter bio.

Encore plus de recettes de patate douce ?

Suivez mon tableau « sweet potato » sur Pinterest !

Ce billet est sponsorisé par l’American Sweet Potato Marketing Institute. Le contenu de ce billet est 100% de mon cru.

American Sweet Potato

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Patates douces grillées, olives noires et amandes Recette

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 15 minutes

Total : 30 minutes

Pour 4 à 5 personnes.

Patates douces grillées, olives noires et amandes Recette

Ingrédients

  • 900 g de patates douces plutôt petites, non pelées
  • 35 g d'amandes grillées et grossièrement hachées (j'utilise celles-ci si j'en ai sous la main)
  • 40 g d'olives noires (achetées en vrac ou en bocal), environ 15, dénoyautées et grossièrement hachées
  • 2 c.s. d'échalote hachée finement (1 petite échalote)
  • 3 c.s. de coriandre ou de persil plat haché finement
  • Le zeste d'1/2 citron jaune ou vert, finement émincé (j'utilise ce zesteur pour obtenir de fins filaments)
  • 1 c.s. de jus de citron jaune ou vert
  • 1 c.s. d'huile d'olive
  • 1 c.s. d'huile de cuisson
  • Sel de mer

Instructions

  1. Découpez les patates douces dans la longueur pour former de longs quartiers d'épaisseurs équivalentes. Je coupe en quatre pour les plus minces et en six pour les plus épaisses.
  2. Au cuit-vapeur, faites cuire les quartiers de patates douces 8 à 10 minutes, jusqu'à ce qu'ils soient tendres lorsqu'on insère la pointe d'un couteau. (On peut préparer ceci la veille. Laissez refroidir, mettez en couches dans un récipient hermétique, et gardez au frais.)
  3. Dans un bol, mélangez les amandes, les olives, l'échalote, la coriandre, le zeste de citron et 1/2 cuillère à café de sel. Ajoutez l'huile d'olive et mélangez. (Ceci peut être préparé la veille, mais n'ajoutez la coriandre qu'au dernier moment pour préserver sa fraîcheur. Couvrez et mettez au frais.)
  4. Faites chauffer le barbecue ou un griddler à feu moyen-chaud (je mets mon griddler à 220°C, la température maximale).
  5. Dans un bol, mélangez le jus de citron et l'huile de cuisson, et utilisez ce mélange pour badigeonner les côtés chair des quartiers de patates douces. Saupoudrez de sel.
  6. Placez sur le gril, un côté chair vers le bas, et faites cuire 3 à 5 minutes, jusqu'à ce que vous obteniez de belles marques. Retournez sur l'autre côté chair et faites grillez pour obtenir les marques du gril.
  7. Disposez dans un plat de service, saupoudrez du condiment à l'olive noire, et servez chaud ou à température ambiante.
https://cnz.to/vf/recettes/legumes-et-cereales/patates-douces-grillees-olives-noires-et-amandes-recette/

Patates douces grillées, olives noires et amandes

  • Ma façon préférée de déguster les patates douces,
    c’est en « frites » cuites au four avec des épices ; je trouve que les
    saveurs piquantes se marient bien avec leur douceur naturelle. Je les adore
    également en poêlée, c’est une manière rapide est sympathique de les
    accommoder. Et mon prochain projet, c’est de tester les fameux pies à la patate
    douce louisianais dont mon frère m’a parlé avec enthousiasme, après avoir
    essayé la recette qu’une mamie avait présentée à la radio …

  • titel

    Oh que oui je partage ton enthousiasme! Moi aussi je la préfère en salé, pour contraster son côté sucré (et sans doute aussi parce que je ne suis pas du tout fan du sucré en général). Je retiens la recette, tout me convient. Ma façon de la cuisiner? En galettes : mi pommes de terre vapeur, mi patate douce vapeur, écrasées grossièrement à la fourchette, sel, poivre, herbes, échalote hachée, muscade…le tout lié avec un œuf, en petites galettes passées à la poêle ou au four…

    • Tes galettes me tentent bien !

      • titel

        Il ne te reste plus qu’à essayer, c’est tout simple et très très bon!

  • humhum ta recette sent bon l’été et ses déjeuners en terrasse 🙂

    une de mes amies les cuisine toujours sucrées, au four, entière. Elles caramélisent et ont un goût proche de celui du pruneau.

  • Floriane

    Que ne suis-je pas ravie de voir sur ton blog une recette mettant en scène la patate douce ! C’est un légume que j’affectionne tout particulièrement, mais à chaque fois que je la cuisine, je suis déçue car j’échoue à la sublimer et je trouve l’utilisation que j’en ai faite un peu fade 🙁 Penses-tu que la recette puisse tout de même donner un résultat satisfaisant au four ?

    • Absolument ! Tu peux faire rôtir les quartiers au four (sans cuisson vapeur) pendant une trentaine de minutes à 180.

      • Floriane

        Merci Clotilde ! Je me suis régalée ce weekend 🙂

  • EllenHz

    Voici un petit retour d’expérience. Je n’ai ni cuit-vapeur ni barbecue ni Griddler, et je n’aime pas faire bouillir les légumes (sauf pour la soupe), j’ai donc fait autrement. Pour la première cuisson, j’ai utilisé le micro-ondes. Je sais que certains trouvent ça abominable, mais ce n’est pas mon cas. Ensuite, j’ai mis au four, sous le gril. Là, petit problème, car la forme un peu triangulaire des morceaux n’est pas très adaptée à ce genre de cuisson. Résultat, le haut trop grillé, le bas pas assez. Pour le reste, aucun problème. C’était très bon. Si je fais un nouvel essai avec le gril, j’essaierai avec les tranches dans l’autre sens, en rondelles, ce qui donnera une surface plate sous le gril.

    En tout cas, merci pour l’idée, et le rappel que les patates douces, c’est bon.

    Petite question : les « Clean Fifteen » et « Dirty Dozen » que tu mentionnes se réfèrent à la situation aux États-Unis et non en France. Sais-tu si c’est superposable ?

    • Effectivement, les pratiques doivent être un peu différentes, mais je pense que c’est quand même une bonne indication des fruits et légumes « vulnérables » qui nécessitent beaucoup d’intrants d’une part, et de ceux qui les stockent beaucoup d’autre part. Ces deux éléments ne doivent pas varier tant que ça entre les deux continents, mais j’aimerais bien effectivement que quelqu’un établisse de telles listes pour la France ! Mais les lobbys agricoles veillent… 🙁

      • Effectivement, si on peut il vaut toujours mieux le garder à température ambiante, mais si on ne boulange pas quotidiennement, c’est un compromis plus réaliste qui n’empêche pas d’avoir de bons résultats.

        Je note ta technique de déshydratation ! Voici la mienne.

  • Clémentine

    cest chouette cette association, ça change 🙂

  • Punky Brewster

    Cette recette est un délice, y compris, je tiens à le préciser, pour les grincheux de la patate douce comme mon barbu ! Il ne fait pas un temps à mettre un barbecue dehors, donc je les ai fait griller sous le gril de mon four. J’avais lu le retour d’expérience d’EllenHz, donc je n’ai pas coupé en triangles. J’ai hésité à couper en rondelles, et puis finalement j’ai coupé en frites assez épaisses que j’ai fait précuire 8 min. au cuit-vapeur, avant de les passer sous le gril. Avec ton condiment à base d’amandes et d’olives noires, c’est trop bon !

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]