Extraits de Plantes Heureuses

Je suis toujours à l’affût de produits innovants qui feront vraiment une différence dans ma cuisine au quotidien, et quand en plus le côté humain me parle, j’ai gagné ma journée.

Dernière découverte en date : les Extraits de Plantes Heureuses de la petite entreprise Baume des Anges*. L’inventeur, c’est Laurent Dreyfus-Schmidt, un ingénieur agronome qui avait toujours rêvé d’être paysan mais n’avait pas les moyens de monter une exploitation. Quarante ans plus tard, son projet a fini par se concrétiser, et il s’est installé au sud de Montélimar pour y cultiver des plantes aromatiques en bio, avec une approche plus portée sur la sélection variétale que sur le rendement.

Mais il s’est vite aperçu que ces herbes qu’il bichonnait étaient au pic de leur saveur pendant une courte période de l’année (le thym est parfait début mai, la menthe fin juin, l’estragon à la deuxième coupe en septembre…) et juste après la récolte, et qu’il était donc difficile d’en faire vraiment profiter les gens.

Il a donc travaillé à développer une procédé inédit (et en partie breveté) d’extraction des parfums des herbes fraîches, qui capte et restitue la totalité des molécules aromatiques. En travaillant dans l’heure qui suit la récolte, il arrive à obtenir exactement la même odeur entre le frais et l’essence, un résultat qui est donc bien plus délicat et plus fidèle que les huiles essentielles, ou bien sûr que le séchage ou la surgélation.

La ferme de Baume des Anges au sud de Montélimar.

La ferme de Baume des Anges au sud de Montélimar.

Ses premiers clients ont été des parfumeurs (il compte Chanel et Guerlain parmi ses clients) et il a ensuite peu à peu convaincu une centaine de chefs étoilés à travers le monde, qui ont accepté de faire une entorse à leur crédo du 100% frais en découvrant les bénéfices qu’ils pouvaient tirer de ces extraits, en termes de saveur et de création de recettes.

À l’automne dernier, Laurent Dreyfus-Schmidt a lancé une gamme à destination des particuliers : les Extraits de Plantes Heureuses. Ça se présente sous forme de petits flacons-pompe (en verre, donc inertes) permettant de vaporiser l’extrait de son choix sur les plats pendant la préparation ou au moment de servir pour leur prêter la saveur de l’herbe aromatique la plus aromatique, sans effort et sans perte.

On twiste ainsi une vinaigrette, une salade, un plat mijoté, une sauce au yaourt, un dip, un sorbet, un glaçage… (Plus d’informations sur les modes d’utilisation.)

Extraits de plantes heureuses

Je suis personnellement une inconditionnelle des herbes fraîches, ponctuation essentielle dans ma cuisine, et j’en ai toujours deux ou trois variétés différentes dans mon bac à légumes.

J’ai pourtant été séduite** par les Extraits, pour plusieurs raisons. D’abord c’est vraiment très facile à utiliser. Quand on est pressé et/ou désorganisé, ça évite de devoir : penser à acheter des herbes, les sortir du frigo, les laver si ce n’est pas déjà fait, les hacher, et enfin nettoyer son couteau et sa planche à découper. Là, on sort le flacon, pschiit pschiit (on recommande une ou deux vaporisations par portion) et c’est tout bon !

Ensuite, ça permet d’avoir à portée de main et à longueur d’année des aromates qui ne se trouvent pas sous le pied d’un cheval — mon shiso chéri, par exemple, ou la lime de Tahiti — en qualité « coeur de l’été ».

Et pour finir, j’ai eu l’occasion de discuter avec Laurent Dreyfus-Schmidt, et ce qui devait être une courte interview pour obtenir quelques précisions s’est transformé en une longue conversation, lui étant intarissable sur son domaine et sa passion, et moi très réceptive à son approche exigeante, transparente et généreuse.

Extraits de plantes heureuses

En terme de prix, un Extrait de Plantes Heureuses représente certes un investissement au moment de l’achat : le flacon coûte entre 22 et 32 euros selon les variétés, mais un flacon contient environ 110 vaporisations, donc par rapport à l’achat d’herbes fraîches, on s’y retrouve (surtout si on a l’habitude d’en laisser la moitié moisir au fond du frigo). Et comme il est souvent plus facile de dépenser pour les autres que pour soi, ça fait une chouette idée de cadeau pour votre copine fondue de cuisine.

On peut acheter les Extraits de Plantes Heureuses sur le site et dans certaines épiceries fines (chez Maison Plisson à Paris) et je suis heureuse aujourd’hui de vous en faire gagner ! Laurent Dreyfus-Schmidt propose d’envoyer*** à trois lecteurs de Chocolate & Zucchini les trois flacons de son choix, à sélectionner dans toute la gamme. (Expédition des lots à destination de tout pays de l’Union Européenne.)

Pour participer, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous ; vous avez jusqu’à dimanche 20 mars minuit. Je tirerai au sort les heureux gagnants et je les annoncerai ici. En attendant, n’hésitez pas à visiter la page Facebook de Baume des Anges, et aussi la toute nouvelle page Facebook en français de Chocolate & Zucchini !

Nous avons des gagnantes !

Ce sont Marie (avec l’adresse email 2*0*p*o*o@free.fr), Henriette et Tanja qui ont été tirées au sort. Félicitations ! Vous devez avoir reçu un e-mail avec les instructions pour recevoir votre lot.

Merci à tous pour votre participation, et surveillez bien votre boîte e-mail, Laurent Dreyfus-Schmidt vous a prévu une petite surprise de consolation !

* La Baume des Anges, c’est une grotte que l’on peut découvrir en plongée. Claustrophobes s’abstenir.

** Laurent Dreyfus-Schmidt m’a envoyé gratuitement une sélection de ses produits.

Images : © Baume des Anges.

  • Carole

    Merci pour le concours, c’est très sympa.
    Ce week-end, je vais aussi en proposer un, ça fait toujours plaisir lorsqu’on gagne.
    Bonne journée Clothilde !

    • Merci Carole ! Que prévois-tu de faire gagner ?

      • Carole

        Ce week-end, une cocotte et il y aura vers la fin du mois un panier gourmand.
        J’ai déjà gagné à des concours et c’est vraiment sympa. J’ai ainsi pu découvrir de nouveaux produits.

  • Palmira

    Merci pour le concours, et pour l’info. A regarder lors de mon prochain passage à la grande épicerie!
    Bon week end
    palmira

    • Merci Palmira ! Avec un peu de chance, ce sera livré directement chez toi. 😉

      • Palmira

        Je croise les doigts :o) C’est noté la maison plisson c’est encore plus simple d’y aller pour moi!

    • On m’indique à l’instant que les Extraits ne sont plus à la Grande Epicerie mais chez Maison Plisson, une autre bonne adresse ! ^^

  • wabi

    Quelle superbe découverte! le shiso vert me fait déjà de l’œil! merci Clotilde pour ce concours!
    Très déçue par les cristaux d’huiles essentielles, j’espère que cette formule là sera magique!!!

    • Je suis contente que ça te parle, Wabi ! Ce que Laurent Dreyfus-Schmidt m’a expliqué, c’est que le procédé d’extraction des huiles essentielles monte à plus de 100°C, ce qui détruit les molécules aromatiques les plus fragiles, qui sont généralement les notes de tête. Si tu ajoutes à ça les effets de l’hydrolyse (destruction par l’eau) et l’oxydation, tu te retrouves avec un cocktail de molécules aromatiques bien plus limité que dans la plante fraîche.

      Je suis une fan d’H.E. pour me soigner (avec toutes les précautions que ça implique) mais en cuisine je n’ai pas été convaincue.

      • wabi

        Tout à fait d’accord pour l’utilisation des HE en cuisine, il en est une cependant que j’aime à utiliser avec le chocolat c’est l’HE d’orange douce.
        Dimanche dernier j’ai réalisé en suivant à la lettre ta recette du Gâteau d’enfance de JF Piège, mais comme mes oranges bio étaient minuscules, j’en ai ajouté qq gouttes. Résultat un gâteau excellent!

        • Merci Wabi ! A ce sujet, Laurent Dreyfus-Schmidt me précise : « Ne pas confondre les essences de peaux d’agrumes extraites par « expression » (procédés mécaniques à froid) qui peuvent donner d’honnêtes résultats avec les huiles essentielles, terme couvrant le résultat d’extraction à la vapeur des autres parties des agrumes (fleurs = nérolis, feuilles = petitgrains) et de tous les autres végétaux. »

  • Susana

    Merci Clotilde de nous donner l’opportunité de connaître ce nouveau aspect des herbes. Moi, j’ai toujours problemes pour en avoir à la maison quand j’en ai besoin. Ces petits flacons seraient une très bonne ideée.

  • Aline

    Merci ! Si je gagnais, je serai moi aussi une petite plante heureuse.
    Les descriptions sont effectivement très « incarnées », cette exigence fait plaisir et envie. Croisons les doigts et bravo aux gagnant(e)s !

    • Ha ha, petite plante heureuse, c’est mignon ! Je suis d’accord, je trouve qu’on sent l’attachement à chacun des produits, et quand tu consultes les fiches produit sur le site, tu découvres qui cultive tel ou tel aromate, c’est vraiment chouette.

  • Isaline

    Belle idée que ces extraits de plantes, excellente découverte ! Merci pour ce beau concours.
    J’habite en province mais à l’occasion d’un déplacement sur Paris, je filerai chez Maison Plisson que je découvrirai par la même occasion.
    Comme Wabi, je suis déçue par les cristaux d’huiles essentielles. Les seules HE satisfaisantes que j’utilise en cuisine sont celles d’agrumes. Merci pour l’explication à ce sujet.

    • Je suis ravie que ça te parle ! Où habites-tu ?

      • Isaline

        En Bretagne, dans le golfe du Morbihan !

  • lapaulette

    alors d’abord merci pour le concours. Ensuite, c’est une formidable découverte. Je garde ça en tête pour de futurs cadeaux effectivement. Et je croise les doigts bien entendu 🙂

  • lapaulette

    alors d’abord merci pour le concours! Ensuite, c’est une formidable découverte. Je garde ça en tête pour de futurs cadeaux effectivement. Et je croise les doigts bien entendu 🙂

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]