Sablés au chocolat sans gluten (4 ingrédients !) Recette

La pâtisserie sans gluten, c’est souvent un peu décourageant pour qui veut la pratiquer en dilettante : quand on découvre la liste des ingrédients de certaines recettes, avec trois types de farines différentes et diverses gommes épaississantes, c’est intimidant et on n’a pas forcément envie d’investir pour que tout ça finisse par rancir dans un placard.

Des sablés au chocolat sans gluten « naturellement »

Je suis donc bien plus attirée par les recettes naturellement sans gluten, qui utilisent des ingrédients « normaux » — notion toute personnelle, j’en conviens. Et c’est le cas de ces sablés au chocolat, que l’on peut préparer en deux temps trois mouvements, sans robot ni rien, à partir de seulement quatre ingrédients : de la poudre d’amande, du cacao en poudre, du sucre et du beurre demi-sel.

De divins petits palets, croustillants à l’approche puis fondants dans un second temps, peu sucrés mais forts en chocolat, avec des notes un peu torréfiées et la touche de sel qui change tout.

Sur la base d’une formule aussi simple, on est bluffé de croquer dans ces divins petits palets, croustillants à l’approche puis fondants dans un second temps, peu sucrés mais forts en chocolat, avec des notes un peu torréfiées et la touche de sel qui change tout.

Ces sablés au chocolat sans gluten, c’est une idée de recette qui me trottait dans la tête depuis longtemps, et un partenariat avec la marque Alfapac m’a donné l’occasion rêvée de la développer. Le but du jeu, c’était de proposer une réalisation qui mettrait en lumière leur papier cuisson naturel : un papier non blanchi, fabriqué à partir de fibres vierges de pins issus de forêts des Landes gérées durablement, et qui a reçu le label Origine France Garantie.

Je ne connaissais pas ce produit, que j’ai donc pu tester en amont, et je l’ai trouvé vraiment agréable à l’utilisation. D’abord, j’aime la teinte naturelle un peu kraft qui donne meilleure mine aux pâtisseries mais ça, j’avoue, c’est de la coquetterie. De façon plus pragmatique, j’apprécie qu’il soit siliconé sur les deux faces (pas besoin de s’inquiéter du « bon côté ») avec un effet anti-adhésif vraiment efficace, et son format généreux (40 cm en largeur) le rend idéal pour chemiser les plaques à pâtisserie standard, sans gâcher de papier.

Sablés au chocolat sans gluten (4 ingrédients !)

Et pour une recette comme celle-ci, c’est le papier idéal : on s’en sert pour rouler les boudins de pâte et les emballer pour leur séjour au congélateur, puis pour recouvrir la plaque pendant la cuisson, et enfin la feuille peut être glissée avec précaution sur une grille pour attendre le complet refroidissement des sablés, qui seront alors prêts à être croqués.

Je veux tout savoir !

Vous aussi, les recettes à la gomme de guar et à la farine de perlimpinpin, ça vous décourage ? Y’a-t-il des recettes ou des circonstances qui vous ont convaincu de vous constituer un fond de placard ? Et avez-vous vos habitudes en ce qui concerne le papier de cuisson ?

PS: Vous pouvez retrouver toutes mes recettes sans gluten, et si vous avez investi dans un sac de poudre d’amande (je l’achète au kilo chez G. Detou), voici plein d’autres recettes pour l’utiliser.

PPS: Notez qu’Alfapac organise en ce moment un grand jeu 100% gourmand qui permet soit de gagner instantanément et sans obligation d’achat des lots autour du thème culinaire (jusqu’au 30 novembre), soit de participer à un tirage au sort en fournissant une preuve d’achat d’un produit Alfapac portant l’offre (jusqu’au 20 décembre). Rendez-vous sur le site et bonne chance !

Ce billet est sponsorisé par Alfapac, le fabricant du papier cuisson naturel que j’ai utilisé pour cette recette. Toutes les opinions exprimées sont les miennes.

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Sablés au chocolat sans gluten (4 ingrédients !) Recette

Préparation : 20 minutes

Cuisson : 20 minutes

Total : 2 hours

Pour 40 sablés.

Sablés au chocolat sans gluten (4 ingrédients !) Recette

Ingrédients

  • 200 g de poudre d'amande
  • 40 g de cacao en poudre non sucré
  • 40 g de sucre de coco bio ou sucre de canne non raffiné (type Rapadura)
  • 100 g de beurre demi-sel ramolli
  • 1/2 c.c. de sel de mer

Instructions

  1. Dans un saladier, mélangez ensemble la poudre d'amande, le cacao, le sucre et le sel. S'il y a des petits grumeaux, écrasez-les soigneusement avec une fourchette.
  2. Sablés au chocolat sans gluten
  3. Ajoutez le beurre et incorporez-le à la fourchette ou au coupe-pâte jusqu'à ce que le mélange soit bien homogène.
  4. Sablés au chocolat sans gluten
  5. Séparez la pâte en deux. Déposez une moitié sur un morceau de papier de cuisson et aidez-vous du papier pour rouler la pâte en un boudin de 3 cm de diamètre. Faites de même avec le reste de la pâte.
  6. Sablés au chocolat sans gluten
  7. Emballez les boudins hermétiquement et mettez au congélateur pour 30 minutes.
  8. Sablés au chocolat sans gluten
  9. Préchauffez le four à 150°C (Th. 5) et chemisez une plaque à pâtisserie de papier de cuisson.
  10. A l'aide d'un couteau bien aiguisé, découpez les boudins de pâte en tranches d'1 cm d'épaisseur.
  11. Sablés au chocolat sans gluten
  12. Disposez-les sur la plaque.
  13. Sablés au chocolat sans gluten
  14. Faites cuire 20 minutes, en tournant la plaque à mi-parcours pour une cuisson homogène.
  15. Laissez reposer 5 minutes sur la plaque avant de faire glisser le papier de cuisson sur une grille. Laissez refroidir complètement.
https://cnz.to/vf/recettes/sables-chocolat-sans-gluten-recette/

Sablés au chocolat sans gluten (4 ingrédients !)

  • Bonjour Clotilde!
    Je n’ai pas de problèmes liés à ma consommaiton de gluten (heureusement car vivre sans pâtes, pizza et pain me semble infernal), mais je suis toujours intéressée par les nouveaux horizons et les découvertes gustatives qu’ils permettent (vivement le prochain bouquin de cléa à ce sujet).
    En revanche, il est vrai que certaines contraintes restes présentes quant à la réalisation de préparations disons un peu plus hors-normes (adjectif injuste mais c’est le seul qui me vient là) :
    – l’argent (c’est malheureux mais c’est comme ça pour moi)
    – la disponibilité des produits – pas toujours en boutiques, et j’aime bien « voir » d’abord ce que j’achète (une véritable grand-mère)
    – la place dans tes placards
    Pas toujours évident d’acheter plusieurs farines de qualités par exemple, les stocker sans problèmes, etc (même si faire des choix pour privilégier certains produits à d’autres ne m’empêche pas de dormir!)
    En somme la gomme de guar quand t’es pas malade, t’y penses pas beaucoup 😉
    Donc merci pour cette recette ultra simple , je vais la faire rapido, elle entrera peut-être dans mon top 5 des gateaux et biscuits easy !

    • Merci de partager ton approche, Kika ! C’est vrai que tous ces ingrédients sont souvent chers, surtout si c’est pour les utiliser une fois et les laisser mourir dans le fond du placard ensuite… J’ai jeté trop de choses à mes débuts en cuisine, je suis bien plus prudente aujourd’hui !

      J’espère que tu trouveras l’occasion d’essayer cette recette, et que tu me diras ce que tu en penses !

  • Carole

    Cette recette me tente beaucoup ! Je vais l’essayer pendant les vacances, elle demande peu d’ingrédients et elle est facile à réaliser; c’est parfait !

  • Yummy

    Bonjour Clotilde!
    Elle est très tentante cette recette, même si les enfants bouderont peut-être le côté trop fort en chocolat… Mais pour les adultes au moins ça a l’air parfait! J’ai juste une question : est-il envisageable de remplacer le beurre par une autre matière grasse non lactée?
    Merci

    • On peut les faire avec de l’huile de coco aussi ! A conserver au frais s’il fait chaud chez vous, pour la texture.

      • Yummy

        De l’huile de coco, je n’ai jamais essayé! Je vais tester, merci!

  • Je suis ravie de découvrir ce papier cuisson dit naturel !
    C’est marrant parce que pas plus tard qu’hier soir, j’étais en train de chemiser mon moule à cake (pour faire le dernier cake de Cléa choco-pruneaux) et je me disais qu’il faudrait que je fasse quelque chose pour ce papier sulfurisé qui ne m’inspire pas des masses… sauf que le papier cuisson bio franchement c’est pas terrible… j’espère pourvoir tester celui-ci si je le trouve !
    Pour la recette, c’est vrai qu’elle est super simple et finalement il n’y a pas trop de beurre (j’avais un peu peur au début…), je pense que comme tu le suggères dans un autre commentaire j’essaierai avec de l’huile de coco aussi (j’en ai vu de la désodorisée dans mon naturalia, ça peut être sympa !)

    • Je ne sais pas en quoi consiste le traitement pour désodoriser l’huile de coco, je ne sais pas si c’est recommandable.

      Personnellement, j’aime beaucoup le parfum de la noix de coco (le naturel, pas le goût chimique, quoique je garde de bons souvenirs de ma période Bounty 😉 donc j’aurais tendance à utiliser une huile de coco vierge ici.

  • Cecile

    Mes gâteaux sont en cours de réfrigération avant cuisson… Ils vont être sublimes ! Merci merci pour cette recette qui contient tellement peu de sucre (j’ai même cru que c’était une erreur, mais en goûtant… Huuum)

  • Cecile

    Suite de mon commentaire précédent : après cuisson, je chéris ces petites merveilles. Un énorme merci pour cette recette ! J’ai une question : peut-on se passer de la cuisson ? Sinon, les boudins crus (et leur découpe) me faisaient vraiment penser à ses recettes que j’avais vu passer de saucisson au chocolat (surtout avec le fait que j’ai moulu moi-même mes amandes, et donc obtenu quelques morceaux, qui rendent le saucisson plus réaliste (manque plus que le poudrage de sucre glace!)

    • Ah oui, on pourrait sans doute les manger crus aussi, tu as raison ! Je goûterai la prochaine fois. ^^

  • Emilye Lin

    Est ce qu’on pourrait remplacer la poudre d’amande par de la farine d’avoine? C’est juste que j’ai plus souvent des flocons d’avoines chez moi que de la poudre d’amandes…

    • Oui, ça se tente et ce sera sans doute très bon ! Il est possible que tu aies besoin d’ajouter un peu plus de beurre pour que la pâte s’agglomère dans la mesure ou la poudre d’amande contient des matières grasses alors que la farine d’avoine, non. Tu nous diras ?

      • Emilye Lin

        Merci pour les conseils! Je vous tiendrai au courant.

  • titel

    Evidemment ces sablés me font de l’œil, les seuls desserts que j’aime sont ceux au chocolat! Alors quand tu écris « peu sucrés et forts en chocolat », je me dis que c’est pour moi 😉 Et pour répondre à ta question sur le papier cuisson, j’ai exactement le même…sauf que ce n’est pas la même marque. J’aime bien son côté « brut », les deux côtés utilisables, et puis sa grande largeur est pratique.

    • J’espère que la recette te plaira !

      • titel

        Oh sans aucun doute! Comme le cake de Cléa, chocolat/tofu, dont la recette m’avait attirée parce que justement « sans trop de sucre et bien chocolaté ». Le chocolat, mon seul pêché mignon sucré…

  • ils ont l’air délicieux et tellement faciles à faire, avec des ingrédients qu’on peut tous avoir dans nos placards !
    le papier cuisson naturel est une très bonne découverte, je vais aller voir ce soir si j’en trouve !

    j’essaie bientôt 🙂

  • Yummy

    Bonjour Clotilde,

    j’ai essayé ces sablés avec de l’huile de coco. Le goût était délicieux mais par contre ils étaient très très friables (tellement qu’ils se cassaient qd on les prenait dans les mains, et certains se réduisaient même en poudre si on appuyait trop fort). J’imagine que j’ai mal dosé l’huile de coco? Une idée pour améliorer la consistance? Merci beaucoup!

    • Effectivement, l’huile de coco ne « tient » pas aussi bien que le beurre — une histoire de chaîne de lipides plus courtes. Pour pallier cet inconvénient, tu pourrais garder les sablés au frais : l’huile de coco sera bien prise et tu devrais avoir une texture plus facile à manipuler.

  • Punky Brewster

    Testés ! Mais j’ai fait deux erreurs… La première, c’est d’utiliser du beurre aux cristaux de sel, plutôt que simplement du beurre salé, du coup avec le sel de mer en plus, c’était (vraiment) trop salé !
    La seconde, c’est d’avoir été trop impatiente que la pâte s’amalgame rapidement, du coup j’ai ajouté un peu d’eau et je le déconseille à tes lecteurs car je pense que c’est moins bon.
    A refaire donc 😉
    Et en attendant, on s’est bien régalés avec tes sablés au sésame noir qui collaient à une actualité en résonance avec celle du début d’année, au moment où tu as posté la recette…
    http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/biscuits-et-petits-gateaux/sables-au-sesame-noir-recette/

    • Merci pour ton retour ! Effectivement, l’écho avec les sablés au sésame noir est bien glaçant… 🙁

  • Marie Ange

    🙁 une catastrophe hélas. Un goût incroyablement salé alors que j’ai mis moins de sel qu’indiqué dans la recette et bien du beurre demi-sel ; ils sont aussi beaucoup trop friables. Un vrai gaspillage de temps et d’ingrédients car ils sont immangeables à moins que la nuit ne fasse un miracle.

    • Bonsoir Marie-Ange, je suis désolée que la recette n’ait pas marché pour vous. Quel type de sel utilisez-vous ? La recette utilise du sel de mer, qui est plus léger et moins « salant » à poids égal que le sel de table ordinaire. Et quel ustensile avez-vous utilisé pour le mesurer ? En tout état de cause, on a tous une appétence différente pour le sel et il est possible effectivement que cette recette soit trop salée à votre goût.

      Pour le côté friable, à quel moment avez-vous eu le problème ? Avez-vous pu rouler la pâte en boudins ? Par rapport aux photos d’étapes données ici, la consistance de votre pâte semblait-elle bonne ?

  • Marie Ange

    Merci Clotilde de votre réponse qui me touche. Ce matin, le miracle que j’espérais est là : les biscuits ne sont plus anormalement friables et le goût a changé, les saveurs ont pris leur place 😊. J’utilise des ingrédients bio : de la fleur de sel de Guérande et du beurre Gabori ou Montsurais, j’ai jeté le papier mais utilise les produits de ces deux maisons. J’ai bien pu faire les boudins et la consistance semblait réussie. Grand merci pour votre recette. J’avais mis une petite pincée de sel. Je suis heureuse parce que j’avais fait ces sablés pour les offrir au déjeuner et je vais pouvoir le faire. Voulez-vous du coup que je supprime mon commentaire — si c’est possible — ou que je le modifie en disant qu’il est nécessaire d’attendre pour goûter les sablés ? J’ai eu du mal pour les retourner parce qu’ils étaient à ce moment très friables et surtout : je me suis brûlé les doigts avant d’utiliser une spatule mais ce n’était pas très pratique étant donné la proximité des sablés les uns des autres. Auriez-vous un conseil pour cette étape s’il vous plaît ?

    • Merci Marie Ange, je suis soulagée ! J’espère que vos sablés ont plu à la personne à qui vous vouliez les offrir.

      Vous ditez que vous avez eu du mal à retourner les sablés, mais la recette demande simplement de tourner la plaque à mi-parcours, pour que les sablés de devant soient derrière et vice-versa. Est-ce de là que vient la confusion ?

      Inutile de modifier votre commentaire initial, votre expérience peut servir à d’autres !

  • Marie Ange

    Oui Clotilde, c’est de là que vient la confusion et cela m’a bien fait rire en le découvrant ! La prochaine fois je serai experte 😊 Encore merci

    • On ne peut pas toujours tout faire parfaitement, et c’est comme ça qu’on apprend !

  • na

    Bonjour clothilde, t’es sables me font de l’oeil mais je n’utilise pas se beurre pour cuisiner. Avec quoi puis je le remplacer?

    • C’est toujours périlleux de faire des substitutions sur un ingrédient quand il n’y en a que quatre, mais tu peux essayer avec de l’huile de coco. Il faudra sans doute garder les sablés au réfrigérateur pour qu’ils gardent de la tenue.

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]