Brioches aux pépites de chocolat Recette

Ça fait vraiment longtemps qu’on n’a pas parlé brioche ici, et je ne sais pas comment ça se fait, parce que c’est une de mes passions.

La brioche, c’est ni plus ni moins qu’une pâte à pain enrichie avec des oeufs et du beurre, celle-là-même que Marie-Antoinette n’a pas conseillée naïvement au peuple français affamé.*

Ça fait partie des préparations dont la plupart des gens (normaux) laissent le soin à leur boulanger. Mais si vous aimez comme moi vous émerveiller de ce qui peut se matérialiser sous vos yeux ébaubis à partir de quelques ingrédients simples, ou si vous n’avez pas de boulanger correct à portée de main, sachez qu’il est facile et immensément gratifiant de faire vos propres brioches, ravissantes et appétissantes, à servir au petit déjeuner, au goûter, et à toute heure entre les deux.

Brioches aux pépites de chocolat

Et lorsque vous sortirez du four vos merveilles brun doré et rebondies, lorsque leur parfum beurré et acidulé se faufilera dans toute la maison, vous n’aurez même pas à appeler le reste de la famille ; ils accourront pour identifier d’où vient cette odeur délicieuse.

On peut faire des brioches nature ou simplement couronnées de sucre perlé, mais la dernière fois, j’ai décidé d’ajouter à la pâte des gouttelettes de chocolat prévues pour la pâtisserie, et ces brioches aux pépites de chocolat se sont envolées encore plus vite que d’habitude.

Brioches aux pépites de chocolat

Ce que j’aime dans la brioche, c’est cet entre-deux : pas tout à fait du pain, ni tout à fait un gâteau, mais un peu des deux. On peut la déguster juste comme ça, surtout quand elle est bien fraîche, ou on peut l’ouvrir en deux et la tartiner de beurre (demi-sel c’est encore mieux), de miel, de confiture ou — et avec ces brioches aux pépites de chocolat, c’est la gourmandise ultime — du beurre d’amande ou de cacahuète.

Voir aussi : Ma recette de kouglof et le bettelman au chocolat que je fais dans l’éventualité (rare) où j’ai des restes de brioches.

Brioches aux pépites de chocolat

* Eh non, Marie-Antoinette n’a pas dit : « Qu’ils mangent de la brioche! » quand on lui a rapporté la famine dont souffraient les Français. C’est Marie-Thérèse d’Autriche, femme de Louis XIV, qui l’aurait dit cent ans plus tôt, et en plus on l’a mal comprise. À l’époque, le terme de brioche désignait aussi un pain bénit par l’&Eacut;glise catholique, et en particulier celui qu’on y donnait aux pauvres en charité. Il semble que c’est à ça que faisait référence la Reine, qui n’était pas idiote, mais très pieuse. (Source.)

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Brioches aux pépites de chocolat Recette

Préparation : 40 minutes

Cuisson : 15 minutes

Total : 13 hours

Pour 12 petites brioches.

Brioches aux pépites de chocolat Recette

Ingrédients

  • 2,5 c.c. de levure de boulanger déshydratée
  • 60 ml d'eau tiède (si vous trempez votre doigt, vous ne devriez pas sentir de différence de température)
  • 100 g de sucre de canne non raffiné
  • 400 g de farine (je prends de la T65)
  • 1 c.c. de sel fin de mer
  • 5 gros œufs bio
  • 170 g de beurre doux, coupé en dés, à température ambiante
  • 160 g de pépites de chocolat de bonne qualité ou de chocolat noir haché

Instructions

    Commencez à préparer la pâte la veille.
  1. Dans un bol, mélangez la levure avec l'eau tiède. Laissez reposer 10 minutes, jusqu'à ce qu'une fine mousse se forme à la surface. (Si rien ne se passe, la levure est probablement trop vieille. Recommencez avec un nouveau paquet.)
  2. Dans le bol d'un robot pâtissier de type KitchenAid équipé du crochet pétrisseur, mélangez la farine, la levure diluée, le sel et le sucre. Ajoutez 4 œufs et pétrissez à faible vitesse jusqu'à ce que la pâte soit lisse, environ 2 minutes. Passez à la vitesse moyenne, et pétrissez jusqu'à ce que la pâte se détache des parois du bol, environ 2 minutes.
  3. Ajoutez le beurre.
  4. Brioches aux pépites de chocolat : Préparation de la pâte
  5. Pétrissez jusqu'à ce qu'il soit incorporé, environ 2 minutes, en raclant régulièrement les parois du bol.
  6. Brioches aux pépites de chocolat : Préparation de la pâte (2)
  7. Ajoutez les pépites de chocolat et pétrissez juste assez pour les répartir uniformément.
  8. Brioches aux pépites de chocolat : On ajoute les pépites
    (La pâte à brioche peut également être pétriee à la main sur un plan de travail. Il faut juste un peu de persévérance car c'est une pâte assez collante. Prévoyez de pétrir pendant environ 10 minutes avant d'ajouter le beurre, et 10 minutes après pour l'incorporer.)
  9. Couvrez et laissez lever à température ambiante pas trop froide, à l'abri des courants d'air, jusqu'à ce que la pâte ait doublé de volume, 1h30 à 2h.
  10. Brioches aux pépites de chocolat : La pâte a levé
  11. Transvasez dans un grand saladier (je fais ça parce que c'est un peu compliqué de caser le bol du KitchenAid dans mon frigo, mais c'est inutile si vous avez la place), couvrez, et mettez au réfrigérateur jusqu'au lendemain.
  12. Le jour suivant.
  13. Retirez la brioche du réfrigérateur et chemisez deux plaques à pâtisserie de papier sulfurisé.
  14. Dans un petit bol, battez légèrement l'oeuf restant avec une pincée de sel et 2 c.c. d'eau.
  15. Renversez la pâte à brioche sur une surface de travail légèrement fariné. Divisez-la en 12 pâtons égaux.
  16. Brioches aux pépites de chocolat : On divise la pâte
  17. Avec les mains légèrement farinées, façonnez-les en boules. Transférez sur les plaques à pâtisserie.
  18. Brioches aux pépites de chocolat : On façonne les brioches
  19. À l'aide d'un pinceau, retirez l'excédent de farine sur le haut et les côtés des brioches, et badigeonnez de dorure à l'œuf.
  20. Laissez reposer à température ambiante pendant 30 minutes ; mettez le reste de dorure à l'œuf au réfrigérateur.
  21. Préchauffez le four à 175°C.
  22. Badigeonnez de nouveau les brioches avec la dorure à l'oeuf.
  23. Insérez les deux plaques de cuisson dans le four et faites cuire jusqu'à ce que les brioches soient bien dorées, environ 15 minutes, en intervertissant les plaques à mi-parcours.
  24. Servez tiède ou à température ambiante, avec du beurre "normal" ou du beurre d'amande.

Notes

  • On peut congeler la pâte juste après le façonnage. Mettez la plaque entière au congélateur pendant 1 heure, puis transvaser les pâtons dans un sachet de congélation. Pour les faire cuire, remettez-les sur une plaque chemisée de papier sulfurisé, laissez décongeler toute la nuit au réfrigérateur, puis continuez le déroulé de la recette.
  • Vous pouvez également congeler les brioches après cuisson et refroidissement. Laissez décongeler une nuit au réfrigérateur, et remettez au four à 175°C 5 minutes pour rafraîchir la texture avant de servir.

https://cnz.to/vf/recettes/pains-et-brioches/brioche-pepites-chocolat-recette/

Brioches aux pépites de chocolat

Tags :
  • Solène

    Ah là là c’est magnifique !! Peut-on, à ton sens, faire la partie pétrissage dans une MAP, genre avec le programme pâte seule, et on fait lever ou pas dans la cuve ? Et une fois qu’on est au stade pré-cuisson, penses-tu qu’on peut congeler les pâtons ? Dans ce cas, quelles modalités de cuisson/décongélation ? Ou alors c’est mieux de congeler une fois cuit ? Et sinon, ça se garde combien de temps à température ambiante une fois cuit ?
    Merci !
    Solène qui sait que chez elle ça ne partira pas en un seul petit dej

    • Merci pour ton enthousiasme Solène ! Pour la congélation, j’ai mis toutes les infos dans les notes sous la recette.

      Pour l’utilisation de la machine à pain, je n’en ai jamais eu entre les mains donc je ne suis pas l’experte en chef, mais je crois savoir qu’on peut s’en servir pour pétrir n’importe quelle pâte. Pour la levée, selon que la cuve chauffe ou pas (je ne connais pas bien le fonctionnement) il faudra éventuellement ajuster le temps de pousse.

      • Nane

        Je fais régulièrement ma pâte (pain, brioche, pizza) dans la map (je n’ai pas de robot pétrisseur et généralement pas le temps de la faire à la main) et ça donne un résultat satisfaisant, en revanche il n’y a pas le temps de repos de toute une nuit. Pour la cuisson je la fais parfois à la map quand je suis pressée, mais au four c’est bien meilleur et on peut ajuster la taille et faire deux brioches, ou des petits formats.

      • Solène

        Arg, Clotilde, je me sens vraiment lourdasse, mais je ne vois pas où sont les notes sous la recette avec les infos sur la congélation…

        Solène, aka Le boulet

        • C’est moi qui m’excuse, Solène, j’avais un problème de formattage et les notes n’apparaissaient pas. Tu devrais les voir maintenant.

          • Solène

            Ben non… Je suis vraiment désolée de te harceler… Mais vois le comme une autre manifestation de mon enthousiasme !

          • Bizarre bizarre ! Tu as essayé de rafraîchir la page ?

          • Solène

            Cette fois ça y est je les vois !! Verdict après les vacances désormais !

  • Hummm, elles donnent sacrément faim ces brochettes !
    Même si n’ayant pas de robot, j’avoue que la perspective de 20 mins de pétrissage ne m’enthousiasme pas des masses, j’ai une question : les as tu déjà préparées avec du levain plutôt que de la levure déshydratée ?

    • On peut incorporer du levain dans les recettes de pain « enrichi » mais il faut aussi y mettre de la levure (fraîche ou déshydratée) car le levain n’est pas assez costaud pour faire lever une pâte « alourdie » par l’ajout d’oeufs et de matière grasse : avec du levain seul, on obtient des brioches compactes, à la mie serrée.

  • Palmira

    C’est vraiment pas sympa de me donner faim comme ça à peine après le petit déj!
    Elles ont l’air délicieuses, je sens presque leur bonne petite odeur!
    Ce que je préfère quand je prépare des brioches c’est le moment magique où la boule de pâte se forme enfin, signe d’un régal garanti!
    Bises

  • Palmira

    J’oubliais…une tuerie les aubergines à la coréenne, j’en ai refait déjà 4 fois et pourtant personne n’aime vraiment les aubergines seules à la maison!!

    • Ah c’est super, merci pour ton retour ! Ça me donne faim rien que d’y penser aussi. 🙂

  • Moineau16

    Merci pour cette recette. Je suis ravie de trouver une recette qui prévoit de démarrer la veille: seulement 45 mn de préparation/cuisson donnent une recette jouable pour le petite déjeuner… Je suis de celles qui n’arrivent pas à se lever 3 heures avant tout le monde pour faire une brioche avant 9h00 😉

  • Emilie

    Miam! J’adore la brioche avec un bon chocolat chaud. Cela me donne envie de me replonger dans ma quête inespérée de réussir un jour à faire un semblant de brioche vendéenne, ma préférée de toute! Mais celle ci sera parfaite pour ce dimanche avec un bon café… mmh rien que de penser aux bouts de brioches beurrés qui feront des taches dans le café j’en ai l’eau à la bouche!

    • Ah oui j’aime ça aussi la vendéenne. Il y a de la crème dans la pâte, c’est ça ?

      • Emilie

        Oui c’est ça, beaucoup de crème avec un peu de fleur d’oranger et de rhum! Mais ce n’est jamais comme je le souhaiterai… Je me demandais si les brioches buchty se rapprochaient de la vendéenne?

        • J’avoue mon ignorance, je ne sais pas ce que c’est qu’une brioche buchty !

  • Floriane

    Clotilde, elles sont réellement magnifiques ! Dignes des petites briochettes que l’on peut apercevoir en vitrine… Elles sont superbement dorées, brillantes juste ce qu’il faut… Tes garçons doivent accourir à l’odeur de la fournée ! 🙂

    • Et pourtant tellement simples à réaliser ! Tu me diras si tu as l’occasion d’essayer.

      • Floriane

        Oh zut, je t’avais citée dans un de mes tweets pas plus tard que la semaine dernière, car je les ai faites aussitôt lue la recette, photo à l’appui ! ^^ Les tiennes me surpassent largement en terme d’esthétique et probablement de cuisson (je n’ai pas un matériel adéquat en ce moment hélas) mais elles furent toutes englouties, alors MERCI 🙂

  • Agnès

    Bonjour Clotilde, j’ai essayé ta recette hier dimanche mais avec de la margarine au soja à la place du beurre. La pâte est extrêmement collante et n’est pas du tout comme sur tes photos. Je pense que c’est du à la margarine. As-tu déjà essayé ? Si oui, j’imagine qu’il faut sans doute réduire la quantité de margarine mais as-tu une idée de combien ?
    Pour m’en sortir j’ai rajouté de la farine mais cela a alourdi un peu la pâte.
    Cela n’a pas empêcher les enfants de les engloutir 🙂
    Merci à toi

    • Clémence

      Moi aussi, j’ai obtenu une pâte très collante et pas comme sur les photos, pourtant j’ai utilisé du beurre… elles étaient très bonnes quand même !

      • Est-ce que tu l’as travaillée à la main ou au robot ?
        Il ne faut pas hésiter à bien fariner quand on travaille les pâtons, sinon c’est vraiment difficile. On enlève l’excédent ensuite.

        • Agnès

          J’ai utilisé un robot. Je vais réessayer avec 150g de maragarine.

    • As-tu travaillé la pâte à la main ou au robot ?

  • Punky Brewster

    Combien tu mettrais en levure de boulanger fraîche ? 20 g ? Plus ?
    Ou bien tu trouves que c’est meilleur avec de la déshydratée ?

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]