Où manger à Toulouse : Les bonnes adresses d’une Toulousaine

Photo: @Boigontier

Il n’y a pas que Paris dans la vie, et dans toutes les villes de France on trouve des pépites innovantes et réjouissantes pour les gourmands qui y vivent, ou qui viennent y passer un week-end. Pour cette série de billets, j’ai donc demandé à une petite équipe de blogueurs un peu partout en France de vous ouvrir leur carnet d’adresses et de partager avec vous leurs coups de coeur.

À Toulouse, Lucie vous recommande…

Lucie Je veux tout gouter

Journaliste passionnée d’écologie, de nourritures terrestres, mais aussi par la vaste Chine, Lucie Paimblanc tient depuis quatre ans le blog Je veux tout goûter consacré aux recettes saisonnières et aux adresses gourmandes à Toulouse et dans sa région. En mai 2016, elle a lancé un deuxième blog, Je deviens écolo, qui vous permet d’aller étape par étape vers un mode de vie zéro déchet sans effet secondaire désagréable.

J’ai eu le plaisir de rencontrer Lucie lors d’un de ses passages à Paris, et elle a réalisé un joli billet et une vidéo de notre rencontre.

Un marché ? Le marché Saint-Aubin

Marché Saint Aubin

Si vous vous demandez « qu’est-ce qui pousse en ce moment autour de Toulouse? », filez au marché Saint-Aubin le dimanche matin. Lorsque vous vous trouverez face à l’imposante église, suivez le flot de Toulousains sur votre droite, c’est là que les paysans locaux et bio tiennent leur stand.

Vous y trouverez du pain, des fruits, des légumes, de la viande, des fromages, etc., et une fois arrivés derrière l’église, rejoignez le premier cercle où quelques food trucks pourraient vous intéresser avec leurs empanadas ou beignets juste cuits.

Une épicerie ? Ceci & Cela

Ceci et Cela

2016 fut l’année des épiceries de vrac, et Toulouse n’a pas fait exception, pour mon plus grand bonheur. Ceci & Cela est une boutique indépendante et engagée pour une consommation locale, bio et sans emballage. On y vient avec nos propres contenants (sacs, bocaux, Tupperwares…) mais on y trouve aussi des sachets en papier, si besoin. J’y achète notamment des fruits secs, du saucisson qui déboîte, des fromages de chèvre frais, des condiments en bocaux consignés et parfois des biscuits vegan ou crus pour le goûter.

Une adresse sucrée ? Criollo

Criollo

J’étais à peine arrivée à Toulouse que tout le monde m’avait déjà indiqué où trouver les meilleurs chocolats de la ville : chez Criollo. Le chocolatier possède deux belles boutiques, dont une qui fait salon de thé, où déguster un chocolat chaud au citron vert et piment, réputé être le meilleur en ville.

Les incontournables de Criollo : les tablettes de chocolats d’origine pour faire travailler vos papilles à la reconnaissance des différentes saveurs ; des bonbons de chocolats en vrac tous meilleurs les uns que les autres, et des barres de chocolats ultra-gourmandes pour un goûter de choix.

Un endroit pour prendre un thé ou un café ? Bapz

Bapz

Un incontournable de Toulouse, et même si j’aime aussi découvrir d’autres salons de thé, je reviens toujours chez Bapz. La décoration et la vaisselle chinées en Angleterre sont raffinées et bucoliques, la desserte fait saliver les passants et, chantilly sur le scone, la patronne est des plus attentionnée avec ses clients.

Je vous recommande le café viennois est surmonté d’une montagne de chantilly épaisse, sauf si vous préférez le thé, à accompagner d’une part de banoffee ou d’un scone Nutella-chantilly !

Un resto convivial pour dîner avec des amis ? La Pente Douce

la_pente_douce

Je le présente souvent comme étant mon restaurant préféré de Toulouse car j’adore la variété exceptionnelle des saveurs, des épices et des textures qui se retrouvent toujours dans les plats d’Hamid. Le lieu est très beau et coloré, aussi bien adapté aux belles soirées entre amis à des tête à tête d’amoureux. La spécialité du restaurant : vous faire aimer les abats, et croyez-moi, il n’y a pas de déçu.

Si vous aimez la bistronomie, je vous recommande aussi Les P’tits Fayots, le Bacaro et Les Complices.

Un resto pour un dîner en tête à tête ? La Table de William

La Table de William

Cela fait du bien de s’éloigner un peu de l’hyper-centre et de mettre les pieds sous une belle table gastronomique sans réserver des semaines à l’avance. La Table de William a d’abord été le restaurant éphémère chez William lui-même. Il a eu tellement de succès que le néo-chef a fini par ouvrir cette adresse dans le quartier Saint-Agne. On y sert une cuisine gourmande est saisonnière, en perpétuel mouvement. La terrasse est bien agréable pour les chaudes soirées d’été.

Une adresse carte blanche ? Le Mangevins

Le Mangevins

Je commence avec la mauvaise nouvelle : le Mangevins devrait baisser son rideau définitivement dans quelques mois. Le patron va prendre sa retraite et si personne ne lui succède, on pourra dire adieu au bon cassoulet toulousain et à la singularité de ce chaleureux restau de viandards.

Les portions sont gargantuesques, les produits de qualité et tout est bien sûr fait maison. Allez-y pour son excellent cassoulet, et pour l’atmosphère un peu hors du temps qui je l’espère, trouvera une relève.

Une autre adresse carte blanche ? La Belle verte

La Belle verte

Passage obligé pour les végétariens et les végétariens, La Belle Verte est aussi un restaurant labellisé bio qui commande ses légumes à des producteurs locaux. Les plats sont toujours excellents, rassasiants et se démarquent des autres restaurants végétariens par leurs assaisonnements hors pairs, qui transforment n’importe quelle soupe de betterave en un plat d’exception!

Les desserts crus et sans gluten sont à tester aussi bien en dessert qu’au goûter. Également une super adresse pour les brunchs du dimanche.

Mille mercis pour le partage, Lucie !

Vous retrouverez tous ces lieux sur la carte ci-dessous, et si vous avez vos propres bonnes adresses à Toulouse, livrez-les-nous dans les commentaires !

Y a-t-il une ville de France que vous souhaiteriez voir à l’honneur ici, et/ou avez-vous envie de contribuer à cette série comme blogueur invité ? N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos idées !

  • claire-marie

    Merci Clotilde pour cette rubrique qui nous fait découvrir d’autres blogueurs très intéressants! Mention spéciale à Lucie pour http://www.jedeviensecolo.fr/ que je viens de lire avec beaucoup de plaisir.

  • titel

    Je rajouterai à la liste le tout petit resto japonais Motchiya : à peine quelques places et seulement ouvert le midi, tout est beau (même la déco), bon, équilibré et préparé avec des produits frais, locaux et de saison. Et le cuisinier est japonais…
    Et pour boire un thé, j’aime depuis des années le petit salon Le Bol Bu, au charme suranné, à la vieille vaisselle dépareillée, à la carte de thés infinie et aux crêpes délicieuses…

    • Absolument d’accord pour Motchiya, un autre de mes chouchous (http://bit.ly/2kQIcKU) mais c’est tellement dur de choisir ! ;D
      Pour le Bol Bu, j’adore le lieu mais moins convaincue par les crêpes. Mais c’est quand même chouette!

      • titel

        Quand je parle des crêpes, je parle des sucrées et des basiques (miel, sucre, citron…). Pour avoir goûté une fois les galettes salées, je n’ai pas été convaincue non plus, je les ai trouvées bien peu garnies et sans trop de goût.

        • Oui, j’ai eu la même expérience. Un cuisinier m’a dit que des ingrédients non bio viennent du supermarché (le chèvre, par exemple)

      • L’exercice est ardu, je l’admets. 🙂

    • Merci pour la reco Christel !

  • Voilà qui donne envie de faire une escapade amoureuse à Toulouse 🙂

  • Anelor Atita

    Allez, je me décide enfin à poster un commentaire 😉 Je lis en salivant beaucoup des jolis articles de ce blog, je me régale à essayer pas mal de recettes (toujours des réussites !), là je me permet d’ajouter mon grain de sel toulousain : en restaurant végétarien/végétalien, « aux saveurs bio » est un pur délice : à emporter ou sur place,on choisi sa formule à l’entrée et on se régale du buffet d’entrées, de plats et de desserts. Un délice bon pour la santé, et à prix plus que raisonnables.

    • On m’a souvent cité ce restaurant mais récemment, j’ai covoituré avec une de leurs anciennes cuisinières qui m’a dit que certes, c’est bio, mais en aucun cas local. Beaucoup de légumes peuvent être locaux et saisonniers, à Toulouse, mais eux se faisaient fournir à ce moment là par des importateurs. Du coup, ça ne m’a pas du tout donné envie d’y aller 🙁

      • Argh, effectivement, c’est décevant.

      • Anelor Atita

        oh oui, décevant c’est le terme ! Je ne savait pas, et mes échanges avec le personnel m’avait laissé penser le contraire…
        Peu importe, car demain je teste La Belle Verte , qui candidate pour devenir mon nouveau QG bio, végétarien ET local 😉
        Merci pour l’info !

    • Merci Anelor !

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]