Chips de kale au fromage de cajou Recette

Je me suis récemment donné pour mission d’alléger ma collection de livres de cuisine, et j’avoue que c’est très satisfaisant.

Ce n’est pas un processus rapide, mais il est assez simple : chaque week-end je choisis un livre, deux tout au plus, que je passe au peigne fin, en étudiant chaque page et en marquant les recettes qui me font envie. Pour certains livres, c’est un travail que j’ai déjà fait des mois et ou des années plus tôt, au moment où j’en ai fait l’acquisition, mais je me suis aperçue avec surprise que la plupart des recettes que j’avais sélectionnées alors ne m’intéressaient plus aujourd’hui.

Le plus souvent, il s’agit d’un type de préparation pour lequel j’ai entre temps trouvé Ma Recette avec un « m » et un « r » majuscules (par exemple, mon granola ou mon bouillon de poulet), et c’est très agréable de pouvoir se reposer sur cet acquis avec sérénité sans se sentir obligé d’essayer toutes les versions de la planète. Ou alors, ce sont simplement des recettes qui n’excitent plus la cuisinière que je suis devenue — et j’ai parfois bien du mal à me rappeler ce qui avait bien pu attirer mon oeil.

Une fois que j’ai marqué les recettes qui me tentent, je vois s’il y en a suffisamment pour justifier de garder le livre entier, ou s’il suffit que je scanne les pages correspondantes avant de passer le livre à quelqu’un d’autre. Bien sûr, dans ma décision, je prends aussi en compte la valeur du livre hors recettes : peut-il me servir d’ouvrage de référence dans ma cuisine et dans mon travail, est-il particulièrement bien écrit, y suis-je attachée pour d’autres raisons plus sentimentales ? Et si je décide que le livre mérite sa place dans ma bibliothèque, je liste sur une petite fiche les recettes sélectionnées et le numéro de page correspondant, que je glisse dans le livre pour m’y référer plus tard.

Choosing RawChoosing Raw est un des livres que j’ai ainsi choisi de garder, sans hésitation : il s’agit du premier livre de cuisine de Gena Hamshaw, auteur de The Full Helping, et elle y livre son approche d’une alimentation vegan et (en partie) crudivore. J’admire beaucoup ce qu’écrit Gena sur son blog — ses billets sont à la fois réfléchis, informatifs et inspirants — et son livre est de la même qualité.

Parmi les recettes que j’ai sélectionnées avec enthousiasme, il y a celle des cheesy kale chips — des chips de kale « fromagées » (il ne s’agit évidemment pas de vrai fromage, le livre étant végétalien).

J’ai déjà fait des chips de kale en les assaisonnant d’huile d’olive et de sel, et en les passant au four jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes, ce qui est à la fois simplissime et délicieux. Mais là, c’était ma chance de reproduire les chips plus élaborées et plus gourmandes à base de « fromage » de cajou, que j’ai pu acheter au détour de mes voyages aux Etats-Unis ou en Angleterre, où c’est un best-seller des magasins bio.

Et la recette s’est avérée des plus faciles et des plus gratifiantes : il suffit de couper les feuilles de kale en morceaux — on fait ça comme ça vient, en déchirant avec les doigts –, de les mélanger à une sauce rapidement mixée au robot, et de laisser le four (ou le déshydrateur si on en a un, ce qui n’est pas mon cas) faire le reste du boulot. Bientôt le kale et la sauce perdent toute leur humidité, et on obtient des bouchées croustillantes, avec un enrobage généreux et ultra savoureux.

Participez à la conversation !

Avez-vous déjà eu affaire au kale dans votre cuisine, et qu’en avez-vous fait ? Comment gérez-vous (ou tentez-vous de gérer) votre collection de livres de cuisine ?

PS : Des Rouleaux de nori, avocat et concombre également inspirés par Gena et 50 Idées pour utiliser le kale.

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Chips de kale au “fromage”

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 2 hours, 30 minutes

Total : 2 hours, 45 minutes

Chips de kale au “fromage”

Ingrédients

  • Un beau bouquet de kale frisé, environ 700 g
  • 130 g de noix de cajou non grillées et non salées, mises à tremper toute une nuit, égouttées et rincées
  • 3 c.s. de jus de citron frais
  • 1 petit poivron rouge, d'environ 150 g, épépiné et haché grossièrement
  • 1 c.s. de pâte de miso blanc (shiro miso, en épicerie japonaise ou en magasin bio)
  • 1/4 c.c. de sel
  • 20 g de levure maltée (en magasin bio)

Instructions

  1. Lavez le kale et faites-le sécher à l'essoreuse à salade. Découpez les tiges (gardez-les pour la soupe à tout) et déchirez les feuilles en morceaux de la taille d'une bouchée, en retirant les côtes un peu fibreuses qui pourraient s'opposer à vous. Vous devriez obtenir 400 g de feuilles environ. Etalez-les sur un torchon propre et sec, et laissez sécher à l'air libre pendant 1 heure.
  2. Kale
  3. Dans le bol d'un mixeur ou d'un blender, mélangez les noix de cajou, le jus de citron, le poivron, le miso, le sel et la levure maltée, et mixez finement, en raclant les bords du bol régulièrement.
  4. Sauce
  5. Mettez le kale dans un saladier et versez la sauce dessus.
  6. Kale + sauce
  7. Incorporer la sauce au kale pour les mélanger intimement (j'adore cette expression). Vous pourriez utiliser une spatule, mais en réalité c'est plus facile avec les mains (propres).
  8. Mélangées
    Si vous utilisez un four ordinaire :
  9. Chemisez une ou deux plaques à four (selon leur taille) de papier sulfurisé ou de tapis de cuisson en silicone, et disposez les feuilles de kale en une seule couche un peu espacée, en vous assurant que les feuilles sont bien déployées et sans "blob" de sauce (c'est le terme technique) qui mettrait trop longtemps à se déshydrater.
  10. Sur la plaque
  11. Préchauffez le four à 75°C et faites-y sécher les chips de kale pendant 2h30, ou jusqu'à ce qu'elles soient complètement sèches et croustillantes, en permutant les plaques toutes les demi-heures et en retournant les feuilles de kale à mi-parcours.
  12. Si vous utilisez un déshydrateur:
  13. Disposez les morceaux de kale sur deux plateaux du déshydrateur chemisées des feuilles antiadhésives, et faites déshydrater à 46°C pendant 8 heures environ, en retournant les morceaux à mi-parcours.
  14. La texture des chips est particulièrement agréable le jour-même, mais elles se gardent sans problème 2 semaines dans un contenant hermétique.

Notes

Recette adaptée du livre Choosing Raw de Genna Hamshaw.

https://cnz.to/vf/recettes/amuse-bouche/chips-de-kale-au-fromage/
  • Floriane

    La voici la voilà, la fameuse recette des « cheesy » chips de kale ! 🙂

  • kanadelf

    tu conseillerais quoi si pas de miso? Sympa en tout cas, ça donne envie, et en ce moment j’ai un kale tous les 15 jours dans mon panier hebdo! (grâce à mon lobbying intensif de l’année dernière héhé)

    • Si tu as du tahini, tu peux utiliser ça à la place, sinon, tu peux l’omettre simplement. Et bravo pour le lobbying! Quelle est la variété que tu trouves dans ton panier ?

  • J’ai déjà cuisiné du kale mais je ne me souviens plus comment…! Je me souviens l’avoir acheté mais impossible de me souvenir comment je l’ai cuisiné… en tout cas ces chips ont l’air sympathiques (et j’ai un déshydrateur…honte à nous on ne s’en sert pas beaucoup…)
    Les bouquins de cuisine c’est un peu pareil ici, on en a beaucoup (trop). On a fait du ménage pourtant… mais ils servent beaucoup aussi il faut dire. J’ai déjà pensé au coup du scanner, mais j’avoue avoir un peu la flemme… mais mon déménagement prochain devrait m’inciter quand même à un nettoyage par le vide…

    • Pour être tout à fait exacte, je ne scanne pas les pages dans mon scanner (trop fastidieux), je fais des photos avec mon téléphone en utilisant une application de scanner qui permet d’ajuster le cadrage pour que ce soit propre et de générer un pdf par livre.

      Ca paraît sophistiqué dit comme ça, mais c’est un truc que je peux faire debout dans mon salon avec mon fils de 2 ans et demi qui court dans mes jambes, donc c’est accessible. 🙂

  • Punky Brewster

    C’est trop bon, Clotilde ! Mes babi ont adoré, de la plus grande au plus petit 🙂
    J’avais déjà fait plusieurs essais « simples » de chips de kale, avec juste huile d’olive et fleur de sel, mais les chips n’ont jamais eu autant de succès qu’hier soir !
    D’ailleurs je voulais te demander à combien tu mets ton four pour des chips « simples » ?
    Là dans la recette de Gena, c’est 2h à 75°C., mais dans mes autres essais (« simples » donc), j’ai fait une première fois 10 min. à 180°C. (très bon mais peut-être un peu trop cuit), et une seconde fois 15 min. à 120°C. (très croustillant genre ça tombe en miettes, mais en même temps pas toujours assez cuit = il faut mâcher la chips, et mon tout p’tit s’est même étranglé avec 🙁 )
    Tu conseilles combien de temps ? A quelle température ?

    • Moi je fais 5 à 10 minutes à 180° en surveillant bien. Mais en réalité, il faut ajuster en fonction du kale lui-même, selon qu’il est jeune ou vieux il ne sèche pas de la même façon…

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]