Mini-Guide de Stockholm

La vue depuis Djurgårdsbron

Les amis. Les amis ! Je rentre tout juste d’un séjour à Stockholm en famille, et je viens aujourd’hui vous parler de mon coup de coeur XXL pour cette ville, qui m’a enthousiasmée et enchantée à un point que je n’avais pas vu venir.

C’est une ville qui est belle et accueillante, élégante, sympathique, civilisée, et d’une propreté étincelante. Elle s’explore facilement à pied, les couleurs et l’architecture sont magnifiques, le design est partout, et on y mange comme des rois.

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être pu visionner certaines de mes Instagram Stories qui vous montraient mes endroits préférés. Dans tous les cas, voici mon mini-guide de Stockholm, pour vous accompagner si vous prévoyez (ou rêvez) de vous organiser un petit voyage.

Je dédie ce billet avec gratitude aux nombreux lecteurs et amis qui m’ont transmis leurs meilleurs tuyaux, notamment sur Facebook. C’est largement grâce à vous que j’ai passé un si bon moment. Si vous avez raté l’occasion de partager vos propres bonnes adresses, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires ci-dessous.

Attachez vos ceintures, direction Stockholm !

Gamla Stan

Détails pratiques sur Stockholm

La ville de Stockholm se compose de plusieurs îles reliées entre elles par des ponts et des lignes de métro. Nous avons séjourné dans un appartement sur l’île de Södermalm, qui est la plus dynamique, et on a adoré. Il est facile de rayonner vers les autres îles en métro ou en bus, mais on était toujours content de rentrer « chez nous » à Södermalm ensuite.

Tout le monde parle un anglais parfait. C’est comme si c’était la deuxième langue officielle, et ce n’est même pas nécessaire de commencer la conversation en demandant « Do you speak English? » J’ai cependant appris quelques petites expressions de base de base (Hej hej / bonjour, hej doå / au revoir, tack / merci, snälla / s’il vous plaît, ursäkta / excusez-moi, ja / yes, nej / non) surtout parce ça m’amuse de m’essayer à une toute nouvelle langue étrangère, mais aussi, comme partout, pour faire passer le message aux locaux avec lesquels j’interagissais que je m’intéresse à leur culture.

Gamla Stan

Stockholm est une ville kid-friendly ; nous nous sommes sentis bienvenus partout où nous sommes allés. Les trottoirs sont larges et faciles à emprunter avec une poussette, et toutes les stations de métro ont des ascenseurs et des rampes (= le rêve). Il y a des chaises hautes dans tous les restaurants où on pourrait raisonnablement avoir envie d’emmener un jeune enfant, et tout le monde a été adorable avec nos deux garçons.

Un truc génial que nous avons fait, c’est de prendre une baby-sitter locale pour que Maxence et moi puissions sortir quelques soirs et découvrir la ville comme des adultes. C’était la première fois qu’on faisait ça en vacances, et c’était assez extraordinaire. Les gens dînent très tôt par rapport à Paris, donc nous étions généralement au restaurant vers 18h30 avec les enfants (au moment où d’autres terminaient leur repas et partaient !), 19h30 sans.

Petite mise en garde : Stockholm n’est pas une ville bon marché. Le niveau de vie est élevé, donc tout est assez cher : les transports en commun, l’hébergement, les musées, les restaurants, la nourriture… Si vous pouvez prendre un appartement et avoir votre propre cuisine, ça évite de manger tout le temps dehors, et il y a me dit-on une formule « city pass » qui regroupe transport et musées (mais nous avons fait à la carte pour notre part).

Ma sélection de restaurants à Stockholm

La scène gastronomique Stockholm est créative et dynamique, avec de nombreux restaurants qui relèvent de la nouvelle cuisine scandinave, mettant en avant les produits locaux et de saison. Le paysage culinaire est aussi très cosmopolite, et on y retrouve à peu près toutes les tendances qui traversent les grandes villes occidentales ces dernières années : cuisine végétale / végétalienne, produits bios, propositions sans gluten, bars à jus, hamburgers, tacos, cafés de spécialité, pain artisanal…

Voici les restaurants que nous avons le plus appréciés :

  • Teatern est un concept de restauration récemment ouvert dans un nouveau centre commercial à Södermalm, tout près de notre appartement. C’est le principe du « food court » avec des stands indépendants où chacun peut se choisir à manger et se retrouve dans une salle commune. Ici, chaque stand est orchestré par un chef suédois (y compris le fameux Magnus Nilsson) qui a imaginé des options de restauration rapide en ligne avec son style et ses valeurs. Ça va du ramen (avec la possibilité d’avoir des nouilles de courgettes au lieu des nouilles de blé) au poulet rôti d’anthologie, de la saucisse traditionnelle suédoise au bibimbap. Tout ce que nous avons goûté était remarquablement bon. La salle à manger est en paliers comme un théâtre (d’où le nom) avec une ambiance un peu steam punk. Ultra kid-friendly.
  • The Flying Elk est le gastro-pub suédois du chef Björn Franzen (on ne fait pas tellement plus suédois comme nom) sur l’île de Gamla Stan. L’atmosphère est tamisée et chaleureuse, le service est sympathique et attentif, et on a adoré cette interprétation suédoise de la cuisine de pub. Le meilleur fish and chips que j’ai jamais mangé. (Ce citron grillé ! Ces frites triple cuisson ! Cette sauce rémoulade au curry !)
  • Oaxen Slip, sur « l’île musée » Djurgården, est un néo bistro au bord de l’eau, dans une sorte de hangar amménagé. Le restaurant est entièrement vitré et donne sur la mer, et des bateaux sont suspendus (solidement, on l’espère) à mi-hauteur des hauts plafonds. Le menu se compose de petites assiettes à partager et de plats plus copieux. Nous avons adoré la « pizza » de pois chiches aux langues d’agneau (!) et à la trévise, et les souris de cerf (!!) braisée à la moelle fumé et aux cèpes fermentés (!!!)
  • Gro est un micro-restaurant gastronomique avec à peine vingt couverts, où le chef et son équipe travaille à un comptoir en plein milieu de la salle. On a le choix entre deux menus de dégustation : omnivor ou vegivor, qui mettent tous les deux l’accent sur les produits locaux et de saison (gro = germer, pousser) en quatre plats. Très bonne sélection de vins nature (principalement français).
  • Barobao est un chouette petit restaurant qui revisite de façon créative les bao, ces brioches vapeur chinoises. La sélection change tout le temps, mais j’ai particulièrement aimé le bao à la patate douce avec du kale, des champignons et une sauce au miso. Nous nous sommes installés au bar pour pouvoir observer l’équipe et discuter avec eux. Bières locales artisanales à la pression.
  • Kalf & Hansen, un comptoir (peu de places assises, surtout à emporter) qui sert des boulettes suédoises (à la viande, au poisson ou aux légumes) avec des légumes de saison. Ultra frais, ultra goûteux, ultra sympathique.
  • Falafelbaren, le « bar à falafel », sert des sandwiches et des wraps aux falafels exceptionnellement savoureux. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

Pâtisseries, boulangeries et cafés à Stockholm

Les Suédois accordent beaucoup d’importance au fika, un moment privilégié où on fait une pause autour d’un café et d’une douceur. Du coup, Stockholm a une grande culture du pain et de la viennoiserie et partout où on va on tombe sur des boulangeries qui proposent de magnifiques pains artisanaux et des petites pelotes de brioche irrésistibles, dont les célèbres kardemummabullar, kannelbullar et blåbärsbullar, respectivement à la cardamome, à la cannelle et à la myrtille.

J’ai particulièrement aimé Fabrique (c’est de là que vient la briochette à la myrtille), Petrus Bageri (où ils vendent de larges plaques de leur propre knäckebröd, ce cracker typique suédois que vous connaissez sans doute sous la marque Wasa) et Bröd + Salt (excellent pain sans gluten plein de fruits secs et de graines et un très beau pain « noué »).

Il y a beaucoup de cafés confortables où s’installer pour une tasse de quelque chose de chaud, mais les deux où nous sommes allés avec le plus de plaisir étaient Drop Coffee et Johan & Nyström, qui sont tous les deux des torréfacteurs de café de spécialité. Si vous avez un peu faim, Drop fait d’excellents petits sandwichs comme on en trouve un peu partout à Stockholm, avec du pain de la boulangerie Green Rabbit, et diverses pâtisseries. (Chez Johan & Nyström, ils servent des produits de chez Fabrique donc on est aussi en de bonnes mains.)

On trouve absolument partout des chokladbollar, qui sont des grosses boules au chocolat roulées dans de la noix de coco râpée, et j’ai bien l’intention d’en faire moi-même bientôt. Vous serez les premiers informés.

Si vous aimez les caramels artisanaux, faites un tour chez Pärlans Konfektyr. La boutique est ravissante, et depuis la rue on peut observer les fées caramel qui fabriquent, coupent et emballent les caramels de la maison. Ce sont des caramels tendres avec différents parfums. Il y en a un au réglisse si on aime ça (ce qui n’est pas mon cas, du tout du tout). Mon préféré était, sans surprise, celui au chocolat et aux éclats de fève de cacao.

Important, donc : les Suédois adorent le réglisse, et en particulier le réglisse salé. Si vous détestez ça comme moi, méfiez-vous donc de tout ce qui s’appelle lakrits quelque chose. Pour montrer ma bonne volonté, j’ai quand même acheté un bâtonnet de chocolat noir au réglisse pour goûter ; j’ai dû tout jeter après la première bouchée. De toute évidence, mes papilles ont encore des progrès à faire.

Shopping gourmand à Stockholm

J’ai une fascination pour les supermarchés étrangers, et j’a passé quelques heures de bonheur total à éplucher les rayonnages de différents types de magasins d’alimentation, conventionnels ou bio. Le choix de fruits et légumes locaux est assez limité, pour des raisons climatiques évidentes, mais même les supermarchés conventionnels proposent de nombreux produits d’épicerie bio et naturels qu’on brûle de goûter (en tout cas moi).

Petit déjeuner

J’ai aimé la halle alimentaire (saluhall) du vénérable grand magasin Nordiska Kompaniet et le marché couvert Östermalms Saluhall, qui est actuellement dans un bâtiment temporaire juste à côté du pavillon historique en cours de rénovation.

Pour les magasins bio et les produits rigolos, je recommande Paradiset (le Whole Foods local), Cajsa Warg, et le concept store pepstop de Renée Voltaire, une figure de la scène culinaire suédoise qui promeut l’alimentation végétale. Elle a une ligne de produits distribuée dans la plupart des supermarchés, mais dans sa boutique on retrouve toute la gamme, et une petite restauration.

Pour les produits frais locaux, direction le marché de producteurs qui s’installe le samedi matin le long de la rue Katarina Bangata, sur Södermalm. Nous y avons acheté des champignons du coin, du miel, du kale (grönkål) et même un camembert suédois fait qui était étonnamment bon (sans vouloir faire offense aux Suédois).

Au marché

Au marché

Il y a des boutiques de décoration partout ; on imagine bien que quand il fait vraiment froid et qu’on est reclus chez soi pendant des mois, il est important d’avoir un intérieur accueillant. Nous avons aimé les chaînes de magasins Granit et Designtorget, et le magasin de lampes Norrmalms Elektriska, mais on en a vu beaucoup d’autres au hasard de nos balades.

À voir et à visiter à Stockholm

Étant à Stockholm avec deux jeunes enfants, nous avons choisi des activités compatibles, et je recommanderais particulièrement :

  • Junibacken, un musée en forme d’aire de jeu (en intérieur) autour des classiques de la littérature enfantine suédoise, avec des décors dans lesquels les enfants peuvent jouer, et un petit train vraiment joliment fait qui raconte les histoires les plus connues d’Astrid Lindgren. J’ai adoré découvrir ces univers, et promptement commandé Les Frères coeur-de-lion et Ronya, fille de brigand pour les lire à Milan.
  • Le Vasa Museet est un musée construit autour d’un navire de guerre qui a coulé en 1628 et a été repêché, incroyablement bien préservé, en 1961. C’est le seul navire de ce type qui reste dans le monde, et c’est aussi le musée le plus visité de Scandinavie. Fascinant.
  • Pour que les enfants se défoulent : l’aire de jeu du parc Rosenlundsparken, avec divers vélos, tricycles, draisiennes, et trottinettes à disposition pour les enfants (dingue) quand le temps est clément, et un barbecue en fin d’après-midi les mercredis et jeudis pendant tout l’hiver (re-dingue). Et aussi : l’aire de jeu de Bryggartappan, une sorte de village de Schtroumpfs scandinaves avec des petites maisons adorables.
  • Fotografiska, c’est le musée de la photo de Stockholm, qui a la bonne idée de rester ouvert jusqu’à 23 heures en semaine et 1 heure du matin le week-end, de telle sorte qu’on peut facilement se faire un dîner suivi d’une expo. Nous y sommes allés un soir, sans enfants, et nous avons beaucoup aimé la rétrospective Anton Cobijn.
  • Gamla Stan, la vieille ville de Stockholm, qui occupe une petite île au centre de la ville. Le quartier a un charme fou, et on s’y promène avec plaisir, de préférence le matin quand il n’y a pas encore trop de monde. Petites rues pavées et sinueuses, façades terra cotta, petites boutiques et jolies places… C’est un peu le Montmartre de Stockholm et j’avais envie de tout photographier.
Gamla Stan

Gamla Stan

Quels souvenirs rapporter de Stockholm ?

Voici quelques idées de produits et d’objets à rapporter pour soi ou ses amis :

Cadeaux de Stockholm

  • Des paquets de knäckebröd (crackers suédois) qui remplissent des rayons entiers dans les supermarchés, déclinés en toutes sortes de saveurs et de styles, y compris bio et sans gluten.
  • Un rouleau à pâtisserie cranté pour faire des petits trous dans la pâte du knäckebröd avant de le faire cuisson. J’ai acheté le mien dans un magasin Cervera pour environ 25€.
  • Des lavettes décoratives en coton et cellulose, une invention suédoise de la fin des années quarante, comme celles-ci. Super pratique pour laver la vaisselle et essuyer un plan de travail ou un évier. Elles sont lavables, réutilisables, et biodégradables. C’est un petit cadeau qui ne pèse rien et prend peu de place, ce n’est pas cher (environ 3€), et c’est réellement utile. Beaucoup de choix dans les petites boutiques sur Gamla Stan ; privilégiez le « made in Sweden ».
  • Ce mélange d’épices forêt scandinave, disponible dans certains supermarchés.
  • Du café torréfié localement par Drop Coffee ou Johan & Nyström. J’ai aussi acheté des sachets de thé rooibos à la myrtille dans un supermarché Coop.
  • Un ravissant livre d’image en papier recyclé pour une amie qui vient d’avoir un bébé. (C’est en fait d’édition suédoise d’un livre allemand également traduit en français.)
  • Des bonbons au réglisse, voire même du réglisse salé si vous êtes vraiment hardcore, du chocolat au réglisse, etc. Pour ceux qui aiment, évidemment. On en trouve partout en supermarché et dans les convenience stores.

Et voilà qui clôt mon mini-guide de Stockholm (en fait pas si mini ! je me suis laissée emporter !). Avez-vous des idées, des conseils, des bonnes adresses à ajouter ? Dites-nous tout !

Coucher de soleil à Stockholm

Coucher de soleil à Stockholm

Vous retrouverez les commerces et restaurants cités ci-dessus sur cette carte :

Stockholm

  • Après avoir adoré Copenhague cet été, Stockholm est une de nos prochaines envies de voyage… Je garde, précieusement, tous tes conseils et astuces !

    • J’ai bien envie de découvrir Copenhague aussi ! As-tu publié quelque chose sur ton séjour ?

      • Tout est quasiment prêt (une partie du texte, descriptifs) … mais tu me commences à me connaître un peu, j’ai toujours mille projets à la fois, donc je sortirai le post sûrement pendant les vacances de noël puisque je fermerai quelques jours l’atelier.
        Ce sera fait sous la même forme que « quelques jours à Porto » (j’ai aussi quelques jours à Prague et à Berlin à écrire … Pourquoi les journées ne sont-elles pas plus longues ? )

  • Ilse Wouters

    Stockholm (et la Suède en géneral) a également une culture de bière artisanale très vivante. Le bar Akkurat par ex. est très connu. Prendre une bière dans un bar est cher, mais si vous avez loué un appartement, vous pouvez faire vos courses de bière artisanale (à des prix meilleurs qu´en France) dans un systembolaget. La dernière fois en Suède, nous avons passé une semaine dans la « cabanne » de campagne d´un copain suédois à 5h de route au nord de Stockholm et on avait fait le plein à Stockholm. Très agréable et une nature impressionante…

    • Merci Ilse pour ces recommandations ! Nous avons effectivement fait une petite sélection de chouettes bières à boire dans notre appartement. 🙂

  • Frédérique

    Craquage total, quoi !!
    En tout cas, ça donne envie, Bravo !

  • Anges Mmyy

    On réfléchit à nos vacances d’avril, et ça me fait trop envie !! Des conseils pour un logement à 5 pas trop cher? Et climatiquement, pas trop froid ?

    • Fin octobre début novembre c’était tout à fait supportable équipé correctement. On a quand même acheté des blousons suédois aux garçons en arrivant ! 😉

      Et pour le logement en famille, il faut clairement louer un appartement…

  • Cool, merci pour le guide. J’avais adoré cette ville, et aimerai beaucoup y retourner. La petite nuance c’est qu’entre-temps j’ai eu une petite fille, et attends un deuxième enfant. Ton guide arrive donc à point nommé. L’expérience a aussi prouvé qu’une location via Air BnB était la formule qui nous convenait le mieux en voyage avec des petits. L’idée de les faire garder par une baby-sitter locale est super, ce n’est pas la même chose que de devoir fair tous les repas avec les petits, ça change le choix des restaurante l’expérience! Comment aviez-vous trouvé la vôtre ? La langue n’était-elle pas une barrière? Tes enfants parlent sûrement anglais, et les Suédois aussi, donc ça n’a pas peut-être pas gêné.

    • Félicitations pour ce deuxième bébé à venir ! J’espère que ta grossesse est sereine.

      Pour la baby-sitter, nous sommes passés par le groupe Facebook des Français de Stockholm, qu’une collègue locale de Maxence nous a permis de rejoindre. Pas de problème de langue donc puisque c’était une baby-sitter française. Mes enfants ne parlent pas anglais. 🙂

      • Hey, merci! Grossesse plus compliquée que la première, mais ça reste assez génial. Malin le coup des français à l’étranger, j’y penserai pour nos prochains voyages. Merci merci

        • Désolée pour les complications. J’ai eu ma part aussi pour mon numéro 2, on a eu la chance que tout rentre dans l’ordre — je te souhaite ardemment la même chose.

          • Ça sent le traquenard à plein nez cette histoire. La première grossesse se passe comme une fleur, donc on ne se méfie pas, et paf! Les « petits maux » de la grossesse nous tombent dessus, voire pire. C’est une petite maligne la nature.

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]