Le Meilleur de janvier

Rien de tel qu'un sachet de chouquettes pour se réchauffer le coeur au parc en plein mois de janvier.

Ces jours-ci, je me consacre à 100% au bouclage de mon nouveau livre de cuisine, Tasting Paris, que j’écris pour mon éditeur américain et qui raconte le goût de Paris à travers 100 recettes. Les photos seront réalisées par la talentueuse Nicole Franzen, et j’ai hâte de découvrir mes recettes et ma ville à travers son regard.

Il faut que je retourne à l’écriture de mes textes, aux notes rendues par mon équipe de testeurs, et à toutes sortes de petits détails à finaliser (« quel est le poids d’une orange moyenne », « pourquoi la rue des Écouffes s’appelle-t-elle rue des Écouffes » ou « que sait-on de la vie d’Arlette Lenôtre ») donc je vous laisse avec ces quelques souvenirs de janvier :

• Revivre mon mariage en le partageant avec vous sur C&Z a été un réel plaisir. Je tiens à vous remercier pour l’accueil que vous avez réservé à ce billet, et pour les mots d’amitié que vous m’avez transmis à cette occasion. Je suis sincèrement touchée.

• J’ai adoré ce romanesco rôti au bleu servi au Gravity bar et je prévois de le reproduire dans ma cuisine très bientôt. En attendant, essayez donc ce chou-fleur rôti à la Mary Céleste ! Une de mes recettes culte.

• Dans le cadre de mon challenge du musée mensuel, je suis allée voir l’expo sur la peinture américaine des années 30 au Musée de l’Orangerie; je n’ai pas beaucoup aimé les tableaux mais ce qu’ils disent de l’époque m’a beaucoup intéressée. Je suis aussi allée voir l’exposition sur Oscar Wilde au Petit Palais, et j’ai été déçue, trouvant qu’on passait à côté du personnage sans qu’il prenne vraiment vie.

• Vous vous souvenez peut-être que je me suis donné comme second challenge d’apprendre des poèmes par coeur, et j’en connais maintenant deux de plus : Stopping by the Woods on a Snowy Evening de Robert Frost (« The woods are lovely, dark and deep » ne donne la chair de poule à chaque fois) et Les Amis de Sophia de Mello, traduit de son poème en portugais Os Amigos :

Les Amis
Revenir là où
La verte explosion de la vague
L’écume le brouillard l’horizon la plage
Conservent intacte la fougueuse
Et ancienne jeunesse-
Mais comment sans les amis
Sans le partage l’étreinte la communion
Respirer l’odeur d’algue des marées
Et cueillir l’étoile de mer dans ma main

• J’ai regardé sur Netflix la série 3% et j’ai a-do-ré. Une sorte de Hunger Games brésilien (il faut impérativement regarder en VO) avec plus de ressorts psychologiques et moins de combats au corps à corps. Très très réussi.

Suivez-moi sur Twitter et sur Facebook pour plus d’articles et de trouvailles au fil des semaines !

  • Wouhaaaaa, les photos de Nicole Franzen sont STUNNING! J’ai hâte de voir ton prochain livre, je trouve l’idée absolument géniale, il faudrait la décliner par villes!
    Et j’essayerai ta recette de chou fleur qui a l’air délicieuse.

    • Merci Lucie ! C’est justement le tomme 2 d’une série commencée avec Tasting Rome. Je veux pré-commander Tasting Tokyo direct ! 😉

  • Boulie27

    La recette de chou-fleur est culte en effet !!! Tout mes amis me la demandent !! Il me tarde de gouter le romanesco au bleu !!! Miam, avec les pécans caramélisés !!!

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]