En coulisses chez Earlywood : Une Interview de Brad Bernhart

Sublimes ustensiles de chez Earlywood. Photos de Dan Armstrong.

{RENDEZ-VOUS AU BAS DE LA VERSION ANGLAISE POUR PARTICIPER AU CONCOURS !}

Je pense à Brad Bernhart tous les jours.

A chaque fois que je remue un plat qui mijote, que je décolle des bouts de légumes caramélisés de la plaque du four, que j’étale du beurre d’amande sur ma tartine, que je me sers un bol de granola, que je découpe un fruit… Je tiens dans ma main ces ustensiles élégants, durables et bien conçus, et je me dis que j’ai de la chance de pouvoir les utiliser tous les jours.

Je vous ai parlé d’Earlywood il y a un petit moment déjà, et je suis restée en contact avec Brad depuis. Alors quand il m’a dit qu’il lançait de nouveaux produits — des mini planches à découper, des cuillères de dégustation toutes en longueur, une planche à pain biseautée — j’ai accepté avec plaisir de les tester.

Comme tout ce que Brad fabrique, ces objets sont d’une grande beauté et d’une finition remarquable, et j’ai été particulièrement enthousiasmée par les mini-planches au design inédit. Magnifiques, non ?

J’ai toujours adoré les visites en coulisses, et j’ai donc proposé à Brad de l’interviewer pour mieux comprendre comment il travaille. Il s’est prêté au jeu des questions réponses avec un plaisir manifeste, et j’espère que ça vous intéressera autant que moi.

Vous n’avez sans doute pas besoin qu’on vous rappelle que les fêtes approchent, mais permettez-moi de souligner que tous les éléments de la collection Earlywood feront des cadeaux parfaits, originaux et d’un excellent rapport qualité-prix.

Et en cadeau pour vous lecteurs de Chocolate & Zucchini, Brad offre un généreux assortiment d’ustensiles que vous pouvez gagner par le biais d’un concours. Pour participer, tous les détails se trouvent au bas du billet en version anglaise. Bonne lecture et bonne chance !

Clotilde Dusoulier

Parle-nous de ton chemin de vie : qu’est-ce qui t’a amené à devenir artisan du bois ?

Voilà un résumé en quelques étapes : gamin, mordu de glisse, étudiant, ingénieur, mari, père, Earlywood!

Clotilde Dusoulier

À quoi ressemble une journée dans la vie de Brad ?

Mes journées sont toutes différentes. Ma femme est infirmière et travaille de nuit, donc elle est souvent soit en train de se préparer pour le travail, soit en train de récupérer, mais si je devais décrire une journée-type, voilà à quoi ça ressemblerait. Si j’y arrive, j’essaie de me lever avant mes enfants pour accomplir quelques tâches, comme prendre une douche ou boire mon café en silence ! Arrivent ensuite les enfants. Ils ont deux et trois ans respectivement, et il leur faut à peine dix secondes pour passer de 100% marmotte à 100% tornade. On fait le petit déjeuner, on s’habille et on se prépare pour la journée. C’est à ce moment-là que je passe généralement le flambeau à ma femme et que je vais travailler.

Certains jours, je passe quelques heures dans le bureau à gérer mes emails et faire de l’administratif, et quand tout est en place, je file à l’atelier pour « faire de la sciure ! » Je travaille aussi intensément que je peux pendant aussi longtemps que je peux, avant de replonger dans l’ouragan de mes enfants. On dîne en famille, on fait des activités, puis c’est l’heure du coucher pour eux. À ce moment-là, j’ai enfin un peu de temps pour moi, au calme, mais comme de nombreux parents sans doute, le plus souvent… je m’endors !

Brad Bernhart

Clotilde Dusoulier

Tu viens de créer de nouvelles planches à découper et des cuillères de dégustation. Peux-tu nous expliquer comment tu procèdes pour l’élaboration de nouveaux produits ?

Même si je suis un ex-ingénieur mécanique habitué à des méthodologies très précises pour la conception de nouveaux produits, ce n’est pas exactement comme ça que je fais pour les produits Earlywood. Je veux que mes créations résistent à l’épreuve du temps, donc je ne précipite pas les choses.

Par exemple, pour la planche à pain qui vient de sortir cet automne, j’ai commencé à les concevoir en janvier dernier! J’ai créé environ quarante versions différentes. J’en ai passé quelques-unes à des amis, et j’en ai mis deux ou trois à tester dans ma propre cuisine sur une période de six à sept mois. Aucun problème n’a émergé, mais s’il y avait eu de la casse, des déformations ou autre chose, j’aurais eu le temps de les résoudre avant de lancer le produit. J’ai emmené les quarante planches à découper sur diverses foires et salons pendant l’année et j’ai recueilli les commentaires des clients. J’ai appliqué quelques modifications sur cette base, puis j’en ai discuté avec quelques personnes de confiance dont l’opinion compte particulièrement pour moi pour choisir les deux modèles que je propose aujourd’hui.

Je garde toujours en tête les valeurs-clé d’Earlywood :

  • Simplicité
  • Lignes sobres
  • Modernité
  • Solidité
  • Chaleur
  • Design fonctionnel

C’est ce dont je me préoccupe quand je crée un nouveau produit, mais il y a des dizaines d’autres questions à se poser sur la fabrication : comment vais-je assembler les différents morceaux ? Quel type de colle choisir ? Comment les bois vont-ils travailler ensemble ? Comment vont-ils réagir à la chaleur, au froid, à l’eau ? Comment le grain doit-il être orienté ? Où vais-je stocker le bois pour fabriquer les produits ? Dans quel type de carton vais-je pouvoir les expédier ? Combien pèsent-ils ? A combien dois-je les vendre ? Comment dois-je les appeler ? La liste est longue. Et ensuite, il faut aussi que je me pose la question des photos et des descriptions à mettre sur le site. Ce n’est pas évident !

Huilage et séchage des ustensiles.

Huilage et séchage des ustensiles.

Clotilde Dusoulier

Qu’est-ce qui t’enthousiasme le plus dans ton travail ? Et qu’est-ce qui te donne le plus de difficultés ?

Le moment le plus excitant pour moi — qui peut-être n’exciterait personne d’autre — c’est quand j’arrive à l’atelier en début de la journée. Je passe la porte, je respire l’odeur de la sciure et du bois, et je sais que j’ai une journée entière devant moi. J’aime passer du temps là, et je ne m’en lasse jamais.

A l’inverse, la chose la plus difficile, c’est le nombre de casquettes que je dois porter en tant qu’entrepreneur solo. J’ai envie d’ajouter un organigramme sur mon site qui ne montrerait que des photos de moi avec des titres différents : artisan, concepteur de produits, acheteur, vendeur, développeur web, gestionnaire du stock, démonstrateur, fournisseur, comptable, visionnaire, COO, CEO, CFO, etc.! Ça fait beaucoup pour une seule personne.

Clotilde Dusoulier

Qu’est-ce qui te différencie d’autres fabricants de beaux ustensiles en bois ?

Ce qui me rend unique, c’est mon mélange d’art et de science. Je dessine et je peins depuis mon plus jeune âge, et j’aime toujours autant ça. J’ai d’ailleurs étudié l’art pendant mon école d’ingénierie mécanique. J’utilise ma fibre artistique pour concevoir des produits extraordinaires, comme d’autres artisans, mais quand je trouve un design qui me plaît, je dégaine mon artillerie lourde d’ingénieur ! Je vois beaucoup de fabricants de cuillères en bois qui se lancent, qui créent des produits, et qui font rapidement faillite parce qu’ils s’épuisent.

Faire des ustensiles en bois, ce n’est pas facile, et c’est encore plus difficile si vous voulez essayer de nourrir votre famille avec cette activité. Vous ne pouvez gagner votre vie que si vous êtes vraiment rapide et efficace. J’utilise absolument toutes mes connaissances techniques pour fabriquer sans gaspillage, améliorer mes processus, sélectionner mes matériaux, etc. et c’est comme ça que j’y arrive. C’est pour ces raisons-là que vous pouvez acheter une cuillère Earlywood aujourd’hui, et revenir en acheter un autre dans cinq ans : non seulement on sera toujours là, mais les deux cuillères seront très similaires.

J’essaie de fonctionner comme un bon restaurant. Les clients doivent pouvoir commander leur repas préféré sans que ce soit différent à chaque fois.

Brad dans son atelier.

Brad dans son atelier.

Clotilde Dusoulier

Qu’est-ce que tu aimerais fabriquer, mais que tu n’as pas encore fait jusqu’à présent ?

J’ai envie et je prévois de faire des planches à découper plus grandes, et des ustensiles avec un mélange de plusieurs bois, comme la louche à wok que j’ai postée sur mon Instagram. Ce n’est qu’une question de temps !

Clotilde Dusoulier

Si tu n’étais pas artisan du bois, qu’est-ce que tu aimerais être ?

J’aurais bien aimé être astronome. Je suis passionné par tout ce qui touche à l’espace, la physique et le cosmos.

Clotilde Dusoulier

Qui sont tes modèles d’inspiration, dans ton métier et ailleurs ?

Hemingway a dit : « Il n’y a rien de noble à être supérieur à vos semblables. La vraie noblesse est d’être supérieur à celui que vous avez été auparavant. » Plutôt que d’avoir un modèle qui serait une personne, mon modèle est une meilleure version de moi-même, et c’est dans ce sens-là que je travaille.

Clotilde Dusoulier

Tu crées des ustensiles magnifiques. Est-ce que toi-même tu cuisines ?

J’aime cuisiner, mais j’avoue que je pense souvent plus aux ustensiles et comment ils s’intègrent à l’expérience, qu’à la préparation du repas lui-même. Mais ma femme Charlotte est une inspiration : inutile de lui donner une recette à suivre, elle fera toujours à sa façon, et elle est capable de magie avec les moindres bricoles que nous avons sous la main.

Red Lodge, Montana, où se situe l'atelier Earlywood.

Red Lodge, Montana, où se situe l’atelier Earlywood.

{RENDEZ-VOUS AU BAS DE LA VERSION ANGLAISE POUR PARTICIPER AU CONCOURS !}

Mini planche à découper personnalisée C&Z

  • Carole

    Ces produits sont magnifiques !

    • Et « en vrai » c’est encore plus merveilleux. Le bois, c’est vraiment magique !

  • C’est magnifique en effet ! Pour un peu j’en oublierai mes belles intentions minimalistes ^^
    Merci Clotilde de nous faire découvrir un artisan passionné qui travaille pour les cuisiniers. J’aime beaucoup ce genre de billet « behind the scenes » pour changer

    • Si tu as déjà tout ce qu’il te faut, inutile d’en rajouter, par contre pour quelqu’un qui s’équipe, cette qualité d’ustensile fera plusieurs générations… Le contraire du jetable !

  • Manu

    Bonsoir ! Avez-vous déjà commandé ces produits depuis la France ? J’aimerais avoir une idée des frais de port engagés. Merci !

    • Ça dépend beaucoup des produits et de la quantité qu’on commande. Vous pouvez soit démarrer votre commande jusqu’au point où les frais de port sont calculés, ou prendre contact avec Brad pour avoir une estimation.

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]