Le Meilleur de juin

J'adore ces entrées d'immeubles parisiens avec le beau carrelage vintage.

La fin de l’année scolaire approche, et j’ai eu droit à ma première kermesse en tant que parent, exactement vingt ans après avoir passé mon bac. Vingt ans ! Ce téléscopage me donne un peu le vertige, mais j’avoue que si on me proposait d’appuyer sur un bouton pour revenir instantanément vingt ans en arrière, j’aurais beaucoup d’hésitations : « J’avais [seize] ans. Je ne laisserai personne dire que c’est le plus bel âge de la vie. »*

Délices et accomplissements

Le Meilleur de juin 2016

• J’ai petit-déjeuné avec une nouvelle amie chez Bol, un bar à porridge (mais si !) qui a ouvert récemment rue du Faubourg Poissonnière dans le 10ème. On peut opter pour un porridge chaud ou froid, avec un choix de céréales et de laits, et des options salées à l’heure du déjeuner.

Je me suis régalée du bircher muesli tandis qu’Eleonora dégustait un porridge chaud à la banane et au sirop d’érable. (Cette nouvelle amie est l’auteur d’un nouveau livre de cuisine sur Rome, As the Romans Do, qui est super chouette et qui paraîtra bientôt en français.)

• J’ai récemment rencontré par hasard une lectrice de Chocolate & Zucchini dans une boulangerie de mon quartier (ça m’arrive de temps en temps), et j’ai eu l’occasion de lui rendre un petit service. Elle m’a demandé comment faire pour me remercier, et comme elle m’expliquait qu’elle vivait à Jérusalem, je lui ai dit qu’une carte postale me comblerait.

Deux semaines plus tard, je recevais deux cartes postales et un joli paquet contenant des dattes moelleuses, du halva aux amandes, et deux petits ustensiles de cuisine conçus en Israël, qui font mon bonheur et celui de mon fils aîné : un taille-crayon pour légumes et un séparateur de jaune d’oeuf en forme de poisson.

• J’ai adopté une nouvelle stratégie pour faire du tri dans les rayonnages de ma bibliothèque. Je fais ça régulièrement depuis des années, mais il me restait un noyau dur de livres dont je n’arrivais pas à me séparer pour des raisons sentimentales : pas parce que je prévoyais de les relire (je ne relis jamais les livres, à part Le Comte de Monte-Cristo tous les quinze ans) mais pour les souvenirs qu’ils m’évoquaient des histoires elles-mêmes et des couleurs de ma vie au moment où je les ai lues.

Il y en a une douzaine dont je ne me séparerai probablement jamais, mais pour les autres, j’ai décidé de photographier leurs couvertures et de garder la photo comme souvenir. Ça prend moins de place et de poussière, et je me sens toute légère.

• J’ai apprécié le kouign amann de la boulangerie Coquelicot (vous allez croire que je passe ma vie dans les boulangeries ; ce n’est pas tout à fait faux). Pour cette spécialité bretonne dont je me régalais en vacances à Carnac étant petite, on prépare une pâte à pain qui est ensuite feuilletée avec du beurre salé et du sucre, puis cuite au four jusqu’à ce ça caramélise. Une sorte d’hybride entre un croissant et un palmier, assez irrésistible.

Retrouvez mes adresses parisiennes préférées sur cette carte et rejoignez-moi sur Instagram vous y suivre au quotidien mes aventures culinaires et parisiennes.

Lectures récentes

Changer d'Assiette - Keda BlackF is for FranceKorean Food Made SimpleMy French Family Table

Plus de recommandations »

5 Chouettes Liens

  1. Le bio et la grand distrib’ : qu’en penser ?
  2. Le guide de survie alimentaire pour les expats français aux États-Unis.
  3. Dis Maman, ça ressemble à quoi une champignonnière ?
  4. 5 crimes de lèse-couteau à éviter à tout prix (en anglais, mais en images !).
  5. Où pique-niquer à Paris ? La carte des meilleurs spots.

Suivez-moi sur Twitter et sur Facebook pour plus d’articles et de trouvailles au fil des semaines.

* La citation est tirée d’Aden Arabie, publié en 1931 par Paul Nizan, et il dit « J’avais vingt ans. »

  • Palmira

    Pas facile le tri des livres… surtout qu’avec le temps (et oui les kermesses de nos petits… ça fait drôle de changer de rôle!) nos goûts changent et des recettes qu’on avait ignorées nous semblent géniales et d’autres notées ben bof bof…
    Pour le kougin amann on va résister jusqu’aux vacances :o)
    Palmira

    • En l’occurrence c’était seulement les romans, j’ai tout une stratégie pour les livres de cuisine ! 🙂 J’en parle un peu ici.

      • Palmira

        Je me souviens très bien de ce post! En fait pour les romans tout a été viré lors du dernier déménagement (le 5ème en 8 ans, j’ai craqué!)

  • Punky Brewster

    J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ta newsletter du meilleur de juin, au saut du lit, à midi (quelque chose comme vingt ans, là aussi, que ça ne m’était pas arrivé ???), dans une maison certes en chantier mais calme et silencieuse, tout juste désertée par des enfants partis en vacances…

    Quelle belle rencontre que celle avec Eleonora Galasso ! J’ai flâné un long moment sur son blog, en grande amoureuse de Rome que je suis, et j’attends avec impatience la sortie de son livre en français 🙂
    (J’ai noté au passage l’adresse de Bol car j’adore les porridges, sucrés comme salés, et je vais bien trouver un moyen de caler cette halte gourmande entre une expo et un théâtre dans les quinze prochains jours délicieux en amoureux qui s’annoncent…)

    Sinon… la champignonnière racontée en images dans le lien que tu donnes vers La Ruche qui dit oui… c’est en bas de chez moi ! Entre la maison et l’école des p’tits culs, à 3 minutes à pied quoi…
    Donc tu te doutes bien que, même s’il faut faire la queue sous la pluie le samedi matin au risque d’arriver en retard au cours de judo de mon p’tit lapin, JE NE PEUX PAS acheter du champignon chinois ou polonais ! C’est à La Marianne (c’est le nom de la champignonnière) que j’ai découvert le shiitaké frais 😉
    Et donc les recettes à base de champignons chez nous, c’est forcément le week-end parce qu’on dépend du jour (unique) d’achat. C’est comme ça.

    Ce en quoi je me retrouve complètement dans l’attitude et « les nourritures de l’âme » de Flo Makanai.
    J’ai fait suivre son article, et, même si ça n’a que peu de rapport, moi ça me donne envie de relire ta série « La cuisine des vacances », dans laquelle elle est présente aussi !

    • Ça alors, c’est incroyable ! En fait, c’est la champignonnière qui livre « notre » Ruche qui dit oui, donc on connaît assez bien leurs produits. Je crois qu’elle se visite, et on avait bien envie d’aller y faire un tour avec les enfants. Si on faisait ça il faudrait qu’on te fasse signe !

      • Punky Brewster

        Ah mais oui c’est sûr ! Si vous êtes d’accord, on pourrait se joindre à vous pour la visite ?
        C’est fou, d’habitude, pour situer Méry-sur-Oise aux Parisiens, je parle plutôt d’Auvers-sur-Oise, qui est au bout de ma rue, de l’autre côté de l’Oise, et qui est nettement plus connue, grâce à Van Gogh et aux Impressionnistes.
        Ou bien, aux gastronomes, je parle de l’unique resto étoilé du Val-d’Oise qui se trouve justement à Méry. Mais de la champignonnière, ça c’est tellement une micro-chose de mon quotidien que je n’y aurais jamais pensé !!!
        Et en même temps, je ne suis pas surprise que ça t’intéresse…

        • Quelle bonne idée ! Je me disais que vous auriez sans doute déjà visité. On fera peut-être ça un weekend cet été, ou bien à la rentrée. Je te ferai signe !

  • émilie

    les livres sont certainement les seuls objets qu’il m’est impossible de trier… Mais contrairement à toi, j’aime les relire 🙂

    • Pour moi, la vie est trop courte et il y a trop de livres que j’ai envie de lire. 🙂 Lequel as-tu relu le plus récemment ?

      • émilie

        Pour moi, la lecture, c’est un peu comme la cuisine : il y a les nouvelles recettes qu’on découvre/teste, les recettes qu’on refait de temps en temps avec plaisir et celle qu’on chérit par dessus toutes les autres… Pour les livres, c’est pareil, il y a les nouveaux livres, ceux qu’on a envie de lire, ceux qu’on découvre au détour d’un rayon, d’un article, d’un podcast…, ceux qu’on connait déjà mais qu’on relit avec plaisir de temps en temps et ceux pour lesquels on a une tendresse toute particulière, ceux qui gardent à portée de main, ceux qu’on emporterait sur une île déserte 😉

        En général, j’ai en même temps un nouveau livre et un déjà lu. En ce moment, je lis Anne PERRY et je relis Les désorientés d’Amin MAALOUF (un de mes livres préférés 🙂 )

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]