Flammekueche (Tarte flambée) Recette

La divine recette de flammekueche inspirée de celle de Frédérique.

Quand nous passons du temps dans la maison de vacances de mes parents dans les Vosges, une de nos excursions préférées est d’aller passer la journée à Colmar, une très jolie ville de l’autre côté de la montagne, en Alsace.

Nous y allons régulièrement depuis que mes parents ont acheté cette maison, il y a une vingtaine d’années. Et même si Colmar est ravissante comme seules savent l’être les villes alsaciennes, avec des ruelles historiques, des canaux fleuris, et une architecture remarquable, mon moment préféré reste le déjeuner, et la flammekueche en terrasse.

Cette spécialité, qu’on appelle aussi tarte flambée*, est en quelque sorte la pizza alsacienne : un rond de pâte mince garni de crème, d’oignons finement tranchés, de lardons, et parfois de champignons (pour la forestière) et de fromage (pour les gratinées), cuit au four à bois jusqu’à ce que les bords soient dorés et croustillants.

Assis à l’extérieur de notre restaurant fétiche, nous bavardons en attendant nos tartes flambées, et rayonnons de bonheur lorsqu’on nous les apporte, brûlantes et parfumées, sur des planches de bois.

Flammekueche (Tarte flambée)

Je n’aurais jamais eu l’idée d’en faire moi-même si Frédérique, la créatrice textile qui nous livrera ses bonnes adresses strasbourgeoises le mois prochain, ne m’avait proposé sa recette de flammekueche en bonus.

Comme elle me l’a expliqué, c’est un plat qu’on fait volontiers en Alsace pour un repas décontracté en famille ou avec des amis. C’est si vrai que les supermarchés alsaciens vendent des « fonds de flamms » tout prêts, qu’il n’y a plus qu’à garnir et enfourner.

Je n’en ai jamais vu à Paris, et comme je m’en suis vite aperçue, la pâte est tellement facile à faire qu’on se passe aisément du raccourci : c’est un simple mélange de farine, de sel, d’huile et d’eau, très facile à travailler, sans levure de boulanger qui pourrait vous intimider.

Et une fois la pâte étalée en couche fine, il n’y a plus qu’à la parsemer des garnitures de votre choix et la glisser dans un four très chaud. Quelques minutes plus tard, ô miracle : une flammekueche grésille sur votre table.

Je n’imagine pas plat plus festif à partager avec des amis autour d’un verre, mais ça se prépare si vite que Maxence et moi l’apprécions aussi pour un simple dîner en semaine. Pour tout vous dire, j’ai testé un soir pour la première fois, et nous avons tellement aimé que nous avons mangé des tartes flambées quatre jours de suite. C’était notre semaine alsacienne.

Flammekueche (Tarte flambée)

* Plein d’autres orthographes possibles pour la flammekueche (on dit flam’kuch’) selon la région et le dialecte : flammkuche, flammkuchen, flammekuechle, flàmmeküeche…

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Flammekueche (Tarte flambée) Recette

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 10 minutes

Total : 25 minutes

Pour 2 flammekueche, pour 4 en plat principal, 8 à l'apéritif.

Flammekueche (Tarte flambée) Recette

Ingrédients

    Pour la pâte:
  • 250 g de farine T65
  • 1/2 c.c. de sel de mer fin
  • 3 c.s. d'huile de colza
  • Environ 120 ml d'eau
  • Pour la garniture:
  • 6 c.s. d'oignon jaune ou rouge très finement tranché
  • 75 g de fins lardons
  • 60 ml de crème fraîche épaisse (ou un mélange crème fraîche et fromage blanc, voir note)
  • 1/4 c.c. de sel de mer fin
  • Poivre noir du moulin
  • Noix de muscade fraîchement râpée
  • 6 c.s. de fromage fraîchement râpé, de type Comté ou Gruyère
  • Ciboulette ciselée
  • En option : des champignons en fines lamelles ou de fines tranches de Munster

Instructions

  1. Commencez par faire la pâte. Dans un saladier, mélangez la farine, le sel et l'huile. Incorporez l'eau lentement à l'aide d'une fourchette ou d'un fouet danois jusqu'à ce qu'elle prenne corps. (La quantité d'eau nécessaire varie selon votre farine, l'humidité ambiante, etc. Ajustez en fonction.)
  2. Flammekueche : Préparation de la pâte
  3. Versez la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et pétrissez légèrement pour la rassembler en boule. (Si vous préparez la pâte à l'avance, mettez-la sur une assiette, recouvrez de film plastique ou d'un bol, et mettez au frais jusqu'à 24 heures.)
  4. Préchauffez le four à 250°C et chemisez une plaque de four avec du papier sulfurisé.
  5. Divisez la pâte en 2 morceaux égaux ; couvrez celui que vous n'utiliserez pas tout de suite.
  6. Sur un plan de travail légèrement fariné, étalez la pâte en un cercle mince, environ 35 cm en largeur.
  7. Flammekueche : Pâte étalée
  8. Dans un petit bol, mélangez la crème fraîche avec le sel, du poivre noir et de la muscade.
  9. Étalez la moitié de ce mélange sur le cercle de pâte. Parsemez de la moitié des oignons et des lardons. Si vous utilisez du fromage râpé, ajoutez-en la moitié.
  10. Flammekueche : Garniture
  11. Mettez au four 10 minutes, jusqu'à ce que le bord soit brun doré et que la garniture grésille.
  12. Glissez sur une planche à découper. Parsemez de ciboulette, et coupez en parts avec des ciseaux de cuisine ou une roulette à pizza. Préparez une deuxième flammekueche avec les ingrédients restants.

Notes

  • Certains préparent la flammekueche avec seulement de la crème fraîche, d'autres avec seulement du fromage blanc, d'autres encore avec un mélange des deux. Par simplicité, j'ai choisi d'utiliser de la crème fraîche seule.
  • Il faut avoir la main légère sur les garnitures. Si on en met trop, ça manque d'équilibre et la pâte risque d'être détrempée.

https://cnz.to/vf/recettes/entrees/flammekueche-tarte-flambee-recette/
  • Prescillia

    C’est vrai que c’est plus facile à faire que tout ce qu’on peut imaginer! Ta recette me semble bien mettre en valeur le principe de cette tarte flambée car elle est toute simple et je pense l’essayer prochainement. En hiver, quand je n’ai pas le temps de faire une pâte à pizza mais que j’ai quand même envie de sortir quelque chose de réconfortant du four, je fais une tarte flambée avec la même pâte que tu propose. J’y ajoute quelques fois des herbes séchées et je la garnis de très fines rondelles de pommes de terre. Avec des champignons, du lard, des oignons et de la crème c’est très satisfaisant quoi qu’un peu plus riche que les recettes classiques! Merci pour ta version, elle sera parfaite pour l’automne! ☺

    • J’adore la pizza aux pommes de terre comme à Rome, j’essaierai avec un fond de tarte flambée comme tu le suggères !

  • Bonjour Clothilde,
    Bravo pour ta version de la tarte flambée, du coup je vais tester de faire la pâte la prochaine fois au lieu de céder à la tentation d’en prendre des toutes fraîches :).
    Au fait, j’ai profité d’être retournée une semaine à Bordeaux pour relire le billet sur cette très belle ville !
    PS: ce n’est pas créatrice de bijoux (pas cette corde à mon arc, sauf pour les broches textiles !) mais créatrice textile de tout ce qui embellit le quotidien (sac, cabas, trousses, coussins, tabliers etc …)

    • Merci à toi Frédérique ! Tu me diras si tu essaies de faire la pâte, c’est vraiment enfantin.

  • Clémence

    Justement j’en fais une ce soir… mais jusqu’à maintenant je les fais avec une pâte à pizza (j’imagine que ce n’est pas traditionnel du tout…). J’essaierai cette recette la prochaine fois !

    • Effectivement, pas de levure dans la version tradi. Mais c’est sans doute très bon avec de la pâte à pizza aussi ! Tu la fais toi-même ou tu l’achètes toute faite ?

      • Clémence

        Je la fais. Maintenant, je fais toutes les pâtes y compris la feuilletée, grâce à ta recette !

  • Catherine Quart

    Salut Bisaome. Wie gehts? En bonne alsacienne que je suis, je te permets juste de rajouter quelques détails pour ta flammekueche. C’est l’huile de colza qu’on rajoute dans le « fond blanc » (quelques gouttes) au mélange crème fraiche/fromage blanc pour donner ce gout caractéristique. (et ma mère rajoute 1 oeuf au fond blanc). En Alsace on fait aussi des flammekueche sucrées (même pâte mais le fond blanc est sucré avec du sucre vanillé + sucre blanc). On dépose sur le dessus des pommes tranchées en lamelles avec cannelle en poudre.
    A part ça ta recette est nickel.

    • Merci pour ces précisions Catherine ! J’essaierai la version sucrée aux pommes, ça doit être délicieux. Quelqu’un m’a suggéré aussi banane Nutella. 🙂

      • Catherine Quart

        Euh banane nutella ce n’est pas alsacien….mais ça doit être délicieux aussi !!!

  • David

    Merci Clotilde. Grand fan de flammekueche, je vais donc tenter de faire de l’ O’Neil à la maison. Juste un détail, il me semble que la bonne trad est tarte flammée et non flambée. En effet elle est normalement passée à la flamme (du temps des fours à pain) mais n’est pas flambée.

    A+

    • Effectivement, ça devrait être tarte flammée, mais le terme a été déformé et à ma connaissance on dit plus communément tarte flambée.

  • Rhûm

    Holà. Merci pour ce nouveau partage. S’agit-il de farine de froment, ainsi que d’huile d’olive ? Les lardons sont-ils rissolés avant de les déposer en garniture, avec les oignons ? Au plaisir de te lire de nouveau.

    • Oui, c’est ça : quand on ne précise pas dans une recette, le terme « farine » désigne la farine de froment T55 ou T65.

      Par contre, c’est plutôt de l’huile de colza, comme précisé dans la liste des ingrédients. Si tu n’as que de l’huile d’olive ça marchera aussi, mais traditionnellement il n’y a pas beaucoup d’oliviers en Alsace. 🙂

      Et pour finir, on met les lardons crus sur la pâte, ils cuisent pendant le passage au four. (J’avais un peu peur moi-même de me retrouver avec des lardons à moitié crus, mais non, ça marche !)

      • Rhûm

        Merci de tes conseils, ainsi que de tes retours. Je m’en doutais, concernant la farine, mais j’ai préféré m’en assurer. J’ai malheureusement des difficultés à digérer cette céréale – entre autres ; sensibilité au gluten. Une recommandation, pour substituer celle-ci ?

        Je suis surpris par l’utilisation de l’huile de colza, puisque cette dernière ne supporte que des cuissons légères ; le point de fumée étant (apparemment) à 107°C, ce qui produit au-délà des composés très toxiques et cancérigènes, Après, tant que cela reste un plaisir occasionnel… ^^ »

        Au fait, même tarif que les lardons, concernant les oignons ? ^o)

        • Je n’ai pas fait d’essais avec d’autres farines pour cette pâte, mais tu peux sans doute expérimenter avec un mélange de farine de riz et de sarrasin, façon galette bretonne, ou farine de riz et de pois chiche, façon socca ! La pâte sera simplement un peu moins facile à travailler sans le gluten, mais tu pourras « racommoder » avec les doigts si jamais elle se déchire ou se troue.

  • Palmira

    C’est vrai que c’est délicieux une tarte flambée! Tu viens de me rappeler que ça fait une éternité qu’on n’en mange pas et puis ma pierre à pain s’ennuie un peu…
    Bonne semaine!

  • Miam! J’adore ça mais j’ai toujours trouvé que c’était un peu injustement connoté mauvais goût! On n’en trouve pas facilement à Paris. Raison de plus pour faire la sienne.

    • Ah oui tu avais cette association en tête ? Moi, à part la chaîne Flam’s qui ne fait pas très haut de gamme, c’était un plat simple et populaire, mais respectable. 🙂

      • Je me suis mal exprimée pardon. Je n’ai pas cette vision des choses mais il me semble que c’est le cas de pas mal de gens et c’est dommage. La chaîne ne doit pas trop aider!

  • Marianne

    Testé et mille fois approuvé ! J’ai réussi à reprendre un semblant de vie sociale après la naissance de mon fils grâce à la version surgelée de monsieur Pi**rd qui me permettant d’inviter quelques personnes sans stresser, mais je savais bien que ça ne pouvait pas être aussi réussi qu’avec des fraîches… le mal est réparé ! (jusqu’à la prochaine naissance ??)

    • Ah tiens, jamais essayé celles de P***, je ne savais pas qu’ils en avaient ! Je n’achète chez eux que des produits bruts qui dépannent.
      Ravie que tu aies aimé la version maison ! Quel âge à ton petit chéri ?

  • Raph

    Superbe recette! Testée et approuvée!!

  • Clairelle

    Formidable pour un déjeuner de copines! A refaire très vite. Merci Clotilde!

  • émilie

    c’est vraiment le genre de recette tellement facile et rapide qu’on a envie de les faire souvent 🙂
    merci !!!

  • Punky Brewster

    J’adore ! Cette recette est géniale !!! J’avais déjà essayé plusieurs fois avant, et jamais été satisfaite. Là c’est parfait, tu es une fée !
    C’est ultra facile à faire, rapide, donc idéal pour un soir de semaine, et tout le monde en a redemandé.
    Moi j’adore plus que tout le fait que je puisse préparer la même chose pour tout le monde, mais sans nécessairement manger en même temps que les babi, et sans pour autant devoir réchauffer un plat qui a déjà été servi plus tôt pour des petits et qui ne se trouve pas meilleur d’être réchauffé, du style crumble ou gratin de légumes.
    Je ne sais pas si je suis bien claire là, mais bref, j’adore !
    La première flammekueche pour les babi (avec oignons, crème, allumettes de lardons fumés et comté râpé) a disparu en un éclair, avec des grognements comme quoi ils n’en avaient pas eu assez et qu’ils avaient encore faim. « Vous n’avez qu’à manger de la salade », j’ai rétorqué. « Non mais nous on veut encore de la flam ! », m’ont-ils répondu d’une seule voix.
    Pour la deuxième flammekueche, la nôtre, j’ai fait moitié basique (avec oignons, crème et allumettes de lardons fumés), et moitié avec de fines tranches de munster en plus : c’était trop bon !
    La seule leçon que je tire de tout ça, c’est que deux flammekueche chez nous, ça fait pas pour quatre personnes en plat principal, quand déjà une pour trois enfants de moins de sept ans ne suffit pas…

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]