Poulet mijoté à la philippine Recette

Poulet à la philippine

Ça fait un bon moment que j’ai envie de vous donner mon avis sur l’Instant Pot, et comme j’ai reçu plusieurs demandes de votre part à ce sujet, je vous présente aujourd’hui ma super recette de poulet adobo à la philippine et j’en profite pour vous parler de cet appareil multi-fonction que j’aime d’amour.

L’Instant Pot, ça fait des années que j’en entends parler par le biais des blogs Nord-Américains que je consulte ; on y voue sous ces latitudes un culte certain. Il s’agit d’un appareil fabriqué par une entreprise canadienne, et qui combine sept fonctions, toutes programmables dans le détail. C’est tout à la fois :

  • Une mijoteuse, pour les cuissons longues à basse température,
  • Un auto-cuiseur, pour les cuissons sous pression (avec deux niveaux de pression, haute ou basse),
  • Une sauteuse, qui permet de faire colorer les aliments avant de passer en mode mijoteuse ou cuisson sous pression,
  • Un rice cooker, pour la cuisson du riz, des céréales ou des légumineuses,
  • Un cuit-vapeur,
  • Une yaourtière,
  • Un réchaud pour maintenir les préparations à température, très pratique quand on reçoit, pour un buffet, etc.

Je me le suis offert en version 6 litres à l’automne dernier, profitant d’une offre intéressante sur Amazon, et je l’ai immédiatement adopté avec enthousiasme, remplaçant ainsi ma cocotte-minute, mon cuit-vapeur et ma yaourtière, que j’ai donnés ou revendus. (Pour le moment nous gardons notre rice cooker parce que nous y sommes très attachés ; je vous en parle dans ma recette de riz à la noix de coco et aux épices.)

Mon Instant Pot en action

Mon Instant Pot en action ; modèle disponible sur Amazon.

Parmi les avantages que je trouve à l’Instant Pot, je mentionnerai :

  • La cuve en inox de belle qualité (fond triple épaisseur), avec une contenance parfaite pour nos besoins, facile à nettoyer et qui passe au lave-vaisselle, mais d’un encombrement suffisamment faible pour tenir dans mon petit réfrigérateur,
  • Les fonctions programmables qui permettent notamment de lancer des cuissons en différé, aller faire un tour, et revenir quand tout est prêt,
  • La faible consommation énergétique, notamment en cas de mijotage longue durée,
  • Le très faible bruit en fonctionnement, en particulier en mode haute pression, c’est incomparable par rapport à mon ancienne cocotte-minute (bémol quand même : les bips qui signalent la fin de la cuisson sont trop forts à mon goût et on ne peut pas les désactiver),
  • La grande variété de recettes et d’idées qu’on trouve sur Internet autour de cet appareil, très populaire outre-Atlantique.

Après quelques semaines d’utilisation, je me suis équipée de deux accessoires supplémentaires : une deuxième cuve en inox, pour pouvoir me resservir de l’Instant Pot alors que j’utilise la première cuve pour stocker la préparation précédente, et un couvercle en verre trempé, pour recouvrir une préparation stockée au réfrigérateur dans la cuve, ou pour les cuissons mijotées.

À ce jour, je me sers de l’Instant Pot plusieurs fois par semaine, pour :

Et justement, parlons-en de ce poulet mijoté à la philippine, ou poulet adobo !

Poulet braisé à la philippine

Il fait partie de mon paysage culinaire depuis l’époque où je vivais en Californie : nous allions régulièrement dîner chez le père de Maxence, qui habite dans le coin, et sa belle-mère Denise, qui est à moitié Philippine. Ils nous recevaient souvent autour d’un barbecue dans le jardin (la belle vie) mais quand il faisait trop frais pour le barbecue (ça arrive, même en Californie), il y avait parfois un plat mijoté, et je garde un vif souvenir de ce divin poulet à la philippine, fondant et parfumé, un peu sucré un peu salé un peu caramélisé, servi sur du riz blanc.

C’est une illustration parfaite de l’usage de l’Instant Pot en mode mijotage programmé : on se contente de mettre tous les ingrédients en vrac dans la cuve, on mélange vite fait, on allume, et on va faire autre chose. On peut même mettre ça à cuire avant de partir travailler le matin, et rentrer le soir dans les effluves délicieuses du dîner qui vous attend, tout chaud, comme dans Max et les Maximonstres.

Le liquide de cuisson est un mélange tout simple de vinaigre de cidre, de sauce de soja et de sucre, parfumé de laurier, de poivre noir et d’ail. Il est donc facile de garder tous les ingrédients sous la main, il ne reste plus qu’à acheter le poulet. Pour faire un plat complet, je rajoute du chou chinois ou du bok choy en fin de cuisson, c’est hyper bon. Je sers ça avec du riz blanc, comme le fait Denise, ou bien avec le riz mélo, un mélange de riz et de légumineuses de chez Priméal que j’aime beaucoup.

Vous l’aurez compris, je n’ai que des bonnes choses à dire sur l’Instant Pot, donc je vous le recommande, mais ce poulet à la philippine peut bien sûr être réalisé avec une cocotte-minute ou une cocotte ordinaire, et je vous ai indiqué dans la recette la méthode pour ces deux autres modes de cuisson.

Instant Pot

Mon modèle d’Instant Pot, disponible sur Amazon.

PS: Les serviettes qu’on voit sur les photos sont aussi serviettes en tissufaites maison ! Ce tuto est d’ailleurs un de mes billets les plus consultés de tous les temps.

Vous aimez cette recette ? Partagez vos photos sur Instagram !

Ajoutez le tag #cnzrecipes aux photos de vos réalisations. Je partagerai mes préférées !

Poulet braisé à la philippine Recette

Préparation : 10 minutes

Cuisson : 7 hours

Total : 7 hours, 10 minutes

Pour 4 à 6 personnes.

Poulet braisé à la philippine Recette

Ingrédients

  • 4 cuisses de poulet bio coupées en deux à la jointure (1270g)
  • 1 c.s. d’huile de cuisson (facultatif, voir méthode)
  • 2 oignons jaunes finement émincés
  • 2 gousses d’ail finement hachées
  • 80 ml de vinaigre de cidre
  • 80 ml de sauce de soja (tamari pour la version sans gluten, coconut aminos pour la version paléo)
  • 1 c.s. de sucre roux (du miel pour la version paléo)
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 c.c. de poivre en grains, écrasés du plat du couteau
  • 300 g de chou chinois ou bok choy finement émincé
  • Riz blanc à la vapeur, pour servir (du “riz” de chou-fleur pour la version paléo)

Instructions

    À la mijoteuse :
  1. Dans la cuve de la mijoteuse, mélangez le poulet avec les oignons, l’ail, le vinaigre, la sauce de soja, le sucre, le laurier et le poivre.
  2. Mettez à cuire 7 à 8 heures en mode basse température, jusqu’à ce que la viande et les oignons soient très tendres.
  3. Ajoutez le chou chinois, passez en mode cuisson haute température, et laissez cuire 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que le chou soit juste cuit.
  4. Note: Si votre mijoteuse a une fonction “poêlée”, vous pouvez commencer par faire dorer le poulet sur toutes les faces dans la c.s. d’huile, environ 5 minutes de chaque côté.
  5. À la cocotte-minute (autocuiseur) :
  6. Dans la cocotte-minute sur feu moyen, faites dorer le poulet sur toutes les faces dans la c.s. d’huile, environ 5 minutes de chaque côté.
  7. Ajoutez les oignons, l’ail, le vinaigre, la sauce de soja, le sucre, le laurier et le poivre.
  8. Amenez la cocotte à pression et laissez cuire 15 minutes avant de faire chuter la pression. La viande et les oignons doivent être très tendres.
  9. Ajoutez le chou chinois et poursuivez la cuisson à découvert 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que le chou soit juste cuit.
  10. Dans une cocotte en fonte :
  11. Dans la cocotte sur feu moyen, faites dorer le poulet sur toutes les faces dans la c.s. d’huile, environ 5 minutes de chaque côté.
  12. Ajoutez les oignons, l’ail, le vinaigre, la sauce de soja, le sucre, le laurier et le poivre.
  13. Couvrez, portez à frémissement, et laissez mijoter à feu très doux 45 minutes, jusqu’à ce que la viande et les oignons soient très tendres.
  14. Ajoutez le chou chinois et poursuivez la cuisson à découvert 2 à 3 minutes, jusqu’à ce que le chou soit juste cuit.
  15. En accompagnement :
  16. Servez avec du riz blanc cuit à la vapeur.

Notes

  • Si vous avez une thermosonde, utilisez-la pour vérifier la cuisson du poulet ; la température-cible est de 74°C.
  • Vous pouvez ajouter du gingembre ou de la citronnelle finement émincés si vous en avez sous la main.
  • C'est encore meilleur le lendemain.

https://cnz.to/vf/recettes/viandes/poulet-mijote-philippine-recette/

Poulet braisé à la philippine

  • claire-marie

    Bonjour Clotilde, c’est intéressant d’avoir l’opinion d’une pro sur les robots ménagers. De mon côté je m’interroge sur la pertinence d’acheter un robot à tout faire (cuisson, blend, glaces…) type Thermomix. D’un côté je me dis que c’est hyper pratique, de l’autre, ne perd-on pas là le plaisir de cuisiner? Toi, qu’en penses-tu? Au plaisir de te lire!

    • En ce qui me concerne, ce type de robot ne m’a jamais tentée pour deux raisons : la première c’est effectivement que je trouve que ça éloigne de la cuisine au sens classique, et je préfère savoir utiliser les ustensiles « normaux ». La deuxième est purement professionnelle, et c’est que si je commence à cuisiner avec ça, l’intérêt sera limité pour la majorité de mes lecteurs qui ne sont pas équipés. Néanmoins, ma soeur en a un et je crois qu’elle en est contente !

      • claire-marie

        merci! ça me conforte dans mon idée!

  • TOUPART

    Bonjour Clotilde,
    je ne prends pas la plume souvent mais je vous suis très régulièrement depuis de nombreuses années. On peut dire que vous faites partie de ma vie de cuisinière ! bref, je profite de cet envoi pour vous remercier. J’ai une question car ça fait quelques temps que je m’interroge sur cet appareil et je sens que je vais sauter le pas de façon imminente … 🙂 est-ce que la version 6 litres est suffisante pour une famille de 5 personnes ? j’hésite avec le 8 litres … bonne journée à vous !

    • La version 6 litres est bien pour le moment pour nous, nous sommes quatre mais sur les quatre il y a deux jeunes enfants qui mangent de toutes petites quantités. Donc pour 5, si tout le monde mange la même chose avec un minimum d’appétit, le 8 litres est sans doute plus bâti pour la croissance. 🙂

  • Virginie Allard

    Je suis généralement très intéressée par tes avis matériel électroménager que j’ai déjà suivis.
    La fonction cuit-vapeur de celui-ci m’attire donc (je n’ai pas encore trouvé comment remplacer celui en plastique que j’ai jeté à la poubelle). Mais tes 3 façons de faire me laisse dubitative : 7 h de cuisson d’un côté et 15 ou 45 min de l’autre, j’ai du mal à comprendre l’intérêt. Penses-tu faire bientôt un billet qui détaillerait tes utilisations davantage ? Merci !

    • Punky Brewster

      Je me permets de te répondre sur la question du cuit-vapeur car moi j’ai trop longtemps hésité (pour des raisons financières) avant d’acheter le mien, tout inox, et il est top et je ne l’ai jamais regretté ! J’ai surtout regretté de ne pas l’avoir acheté avant… et je n’ai aucune action ni aucun intérêt chez eux malheureusement 😉
      https://www.amazon.fr/MAGIMIX-La-cuiseur-vapeur-multifonction/dp/B00THAQTGS/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1496765678&sr=8-1&keywords=cuiseur+vapeur+magimix

      • Ha ha c’est précisément celui-là que j’ai revendu ! 🙂

        En fait je m’en servais peu, donc ça ne valait pas l’encombrement. Avec l’Instant Pot, la capacité est largement moindre (à rapporter à la surface du contenant, sur un seul étage) mais comme je m’en sers de temps en temps pour faire cuire trois bouquets de broccoli pour mes enfants, ça me suffit largement. En fait je n’aime pas trop les trucs cuits à la vapeur. 😲

        • Punky Brewster

          Oui, c’est une question d’utilisation. Je pense qu’on ne rentre pas un turbot entier ou un bar (de ligne) dans l’Instant Pot… et moi le poisson de chez Bernard-mon-poissonnier-jamais-je-ne-changerai, c’est à peine cuit à la vapeur, avec rien du tout que je le préfère !

          • Ah oui en effet. Moi, les poissons entiers, je les fais plutôt au four. J’aime bien que la peau croustille un peu !

    • Je ne suis pas sûre de comprendre le sens de ta question. Tu veux dire que tu ne vois pas la différence entre une cuisson douce et prolongée, et une cuisson sous pression ?

      C’est un peu comme la différence entre un gigot de sept heures à four très bas, ou le même gigot cuit en cocotte, ou en cocotte-minute : ça dépend de comment tu peux t’organiser (= de combien de temps tu disposes pour préparer ton repas), de l’équipement que tu as (= si tu n’as « que » une cocotte en fonte ou une cocotte-minute ou une mijoteuse), et aussi de la texture finale de la viande. Avec la cuisson longue à basse température, on obtient une viande vraiment très fondante. C’est plus ferme à la cocotte ou à la cocotte-minute.

      Est-ce que ça t’éclaire ? Si j’ai mal compris ta question n’hésite pas à clarifier / reformuler.

  • Nane

    Pour la fonction cuit-vapeur, faut-il rajouter un accessoire supplémentaire ? Si je pouvais débarrasser mon plan de travail et avoir un appareil tout en 1 je serais prête à sauter le pas.

    • L’Instant Pot est livré avec une sorte de grille qui se pose dans le fond du contenant pour la cuisson vapeur. Selon ce que tu veux faire cuire, tu peux avoir besoin de placer sur cette grille un autre contenant (par exemple en inox ou en verre) pour éviter que ça tombe à travers la grille. Je précise que si tu te sers souvent de ton cuit-vapeur, l’Instant Pot ne le remplacera pas forcément, parce que la capacité est moindre. Mais pour une utilisation occasionnelle en quantités modestes (c’était mon cas) c’est très bien.

      • Nane

        Ma machine à pain vient de rendre l’âme, et après réflexion, et lectures de nombreux commentaires, je crois que je ne vais pas la remplacer, garder le cuit-vapeur (il a 3 étages et j’aime bien faire cuire tout mon repas en même temps) et me laisser séduire par l’instant pot. Avec le temps gagné sur le reste, je pétrirai mon pain à la main, ça déstresse après le boulot!
        Il me reste cependant une question: as-tu testé la programmation?
        Je suis assez séduite par l’idée d’avoir un plat chaud tout prêt en rentrant, mais en revanche, je suis réticente à l’idée de laisser de la viande crue plusieurs heures à température ambiante avant le début de la cuisson.
        Merci beaucoup

        • Pour la programmation, il faut effectivement prendre en compte la sécurité alimentaire et ne pas laisser, comme tu l’indiques, la viande crue trop longtemps. Par contre, comme il y a la fonction « maintien au chaud » après cuisson, tu peux lancer par exemple une cuisson douce de 8h en partant le matin, et revenir 10h après, le plat aura simplement été maintenu au chaud pendant 2 heures de plus. Tu vois l’idée ?

          • Nane

            Merci beaucoup, j’ai reçu l’appareil cette semaine, et avec le temps ici (Vaucluse), je ne l’ai pas encore testé, on mange surtout des salades de tomates!
            J’ai une question sur les yaourts. Sur tous les blogs en anglais, ils font bouillir le lait avant, je suppose que c’est parce qu’ils achètent du lait cru, mais ici, j’achète du lait pasteurisé. Il est possible de sauter cette étape?
            Je me demande aussi s’il faut poser les pots à yaourt directement au fond du pot en inox, ou sur la grille.
            Dernière question: combien fais-tu de pots de yaourt dedans? J’ai de gros mangeurs de laitage à la maison.
            Dans le doute, je n’ai pas encore donné ma yaourtière!

          • Je ne fais jamais bouillir le lait personnellement. 🙂 Pour ma part, j’utilise les pots de yaourt qui venaient avec ma yaourtière, il y en a 7, et ça tient pile poil. Je les mets directement au fond de la cuve.

  • Clémence

    Bonjour Clotilde, j’ai un Instant Pot depuis un an et demi (version sans yaourtière). Comme toi, j’en suis très contente. Je dois avouer que les plats mijotés y sont parfois meilleurs qu’à la cocotte en fonte… As-tu adopté des recettes de plats mijotés sans viande ? Nous essayons de manger souvent végétarien le soir mais j’ai du mal à varier les plats…

    • Je fais beaucoup de currys de légumes un peu comme ce curry de légumes d’hiver en variant les légumes. Je fais aussi pas mal de plats mijotés dans l’esprit d’un minestrone, avec des mélanges de céréales et légumineuses et des légumes de saison. Des chili sin carne, aussi ! Tu trouveras des idées sur le compte Instagram de mon amie Aysin : https://www.instagram.com/instantpotmom/

      • Clémence

        Ah oui, je fais régulièrement ton curry. Le chili sin carne, j’ai tenté, il est accueilli avec un peu de déception chez moi (« ce serait encore meilleur avec la viande… »). Bizarrement, je n’aimais pas le minestrone petite, je n’ai jamais regoûté ! A creuser. Et je vais voir de ce pas sur Instagram. Merci de ta réponse ! Et merci pour la recette de ce post, que je vais essayer rapidement.

  • Frédérique

    Mais c’est incroyable ! Pour un peu je me jetterais sur Amazon à l’instant – la seule chose dont je voudrais être sûre c’est de la fonction « rice-cooker » . Je me suis faite avoir par un produit Cuisinart il y a 15 ans , quelle déception . Rien ne vaut le rice-cooker classique . Est-ce-que l’ Instant Pot se ferme par clips ? Merci Clotilde !

    • Je ne sais pas exactement ce que tu veux dire par une fermeture par clips, mais le couvercle vendu par défaut avec l’Instant Pot se verrouille en tournant la totalité du couvercle. Tu poses, tu tournes, et tu sens un déclic qui indique que le couvercle est bien en place et enclenché (pour la cuissons sous pression notamment). Pour le couvercle en verre, il se pose simplement comme sur une casserole.

      Et pour la fonction rice cooker, je trouve qu’elle marche très bien. On a simplement gardé le nôtre qui est un peu plus petit pour des raisons sentimentales, parce que c’est l’appareil chouchou de Maxence. 🙂

      • Frédérique

        Merci Clotilde ! du coup, je suis bien tentée.. J’imagine qu’on peut trouver ton pot magique dans les grands magasins ? J’aimerais bien voir la « bête » de plus près ;))

        • Je t’avoue que je n’en sais fichtre rien, je ne fréquente pas les grands magasins. 🙂 Je l’ai acheté pour ma part sur Amazon.

          • Frédérique

            Moi non plus, je n’ai pas trop le temps, mais pour des achats de ce type, j’aime bien musarder dans les rayons du BHV ou autre; je te tiens au courant et encore BRAVO pour cet article , tu mets dans le mille de mes envies à chaque fois .

            Et pour finir avant d’aller faire dodo, je suis ABSOLUMENT FAN de ta recette de chapelure d’okara- thym-ail , j’en mets partout, et du coup j’ai envie de la décliner « à l’indienne » avec de la cardamome pilée ou autre; c’est vraiment délicieux !! Bonne nuit …

          • Clémence

            A ma connaissance, on ne peut acheter l’instant Pot que sur Amazon (une amie qui voulait éviter Amazon a cherché en vain une autre source, il y a quelques mois).

          • Frédérique

            Merci Clémence , je crois que je vais tenter le coup !

  • Floriane

    Je me souviens avoir vu un post sur Twitter commentant ton récent achat de l’Instant Pot en novembre dernier; je m’étais dit « mais c’est exactement ça qu’il me faut pour ne plus passer des heures à surveiller mes plats mijotés sans rien pouvoir faire d’autre !! ». Il était malheureusement impossible de trouver cet appareil en Australie mais je n’arrivais pas à me le sortir de la tête; j’ai donc prétexté un auto-cadeau de Noël pour justifier cet achat ainsi que les frais de port faramineux depuis la Grande-Bretagne 😛 Et depuis, je m’en sers plusieurs fois par semaine, notamment pour faire du chili con carne, ton risotto aux champignons en 30 min chrono ou la recette d’un délicieux poulet au sésame trouvée par hasard sur le net. D’ailleurs, aurais-tu 2 ou 3 blogs à partager sur lesquelles tu pioches les principales recettes que tu fais à l’Instant Pot ? 🙂 Ah oui et, inutile de dire que je vais m’empresser d’essayer la recette mentionnée dans cet article ! 😀

    • Pour l’instant, je collectionne surtout des idées sur Pinterest!

      • Floriane

        C’est une bonne idée en effet.

  • Cécile

    Juste un petit mot pour vous signaler que les « bip » peuvent être désactivés en appuyant 3 secondes sur la touche « – » de l’écran. Je viens de recevoir cet ustensile et j’ai lu la notice jusqu’au bout 😉

    • C’est merveilleux ! Merci Cécile ! Je viens de trouver la mention dans mon propre manuel.

  • Boulie27

    La recette dit oignon jaune mais surs la photo c’est des oignons rouges…lesquels alors ?

    • Je crois que la recette originale utilise des oignons blancs, mais je n’ai jamais ça, donc j’utilise des oignons jaunes ou rouges, selon ce que j’ai sous la main. En vrai, ça n’a que peu d’importance, ce n’est pas une recette millimétrée.

  • Aurélia

    J’ai fait cette recette avec ma cocotte en fonte et je suis séduite ! Ultra-simple et délicieuse… merci !

  • émilie

    elle me plait beaucoup ta recette ! c’est sûr que je vais la tester 🙂

    merci pour le partage !

Recevez la newsletter

Recevez GRATUITEMENT par email mes toutes nouvelles recettes, plus des infos et astuces exclusives. Vous pouvez aussi choisir d'être notifié dès qu'un nouveau billet est publié.

Lisez la dernière edition de la newsletter.






[11]
[11]
[11]
[11]